Infrastructures : le chef de l’Etat inaugure le Centre international des conférences de Kintélé

0

Le président Denis Sassou N’Guesso a procédé le 20 juin à l’inauguration du Centre international des conférences de Kintélé, dans la banlieue Nord de Brazzaville. Fruit de la coopération entre le Congo et la Turquie, cet ouvrage à l’architecture pittoresque a été financé à 134.471.103.005 francs CFA.

Les travaux ont été exécutés en une année (2015-2016) par la société turque Summa, sur le site jouxtant celui du complexe sportif de la Concorde ayant abrité les 11èmes Jeux africains de Brazzaville en 2015.

Dans son adresse, le vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus qui a effectué le déplacement du Congo, a indiqué que son pays attachait du prix à la coopération avec l’Afrique.

« Nous développons la coopération avec nos amis africains à travers nos ambassades récemment inaugurées sur le continent. Nous attachons l’importance à coopérer dans tous les domaines, notamment l’éducation, la santé et la culture », a-t-il dit.

 Et de poursuivre : « J’invite les hommes d’affaires turcs à investir en Afrique et particulièrement au Congo. De tels investissements contribuent au développement de nos relations politiques et économiques avec le Congo ».

L’édifice est doté de plusieurs commodités : une salle de conférences de 1500 places, une salle dédiée aux chefs d’Etat avec 375 sièges dont 75 pour les présidents et 300 pour les conseillers et autres officiels, un hôtel de 200 chambres dont six suites présidentielles, une salle de banquet de 1000 places, un musée et une salle d’exposition d’œuvres d’art.

Le ministre en charge de l’Aménagement du territoire et des Grands travaux, Jean Jacques Bouya, a déclaré que ce centre des conférences « créera l’emploi, dopera la micro-économie de Kintélé afin de contribuer à l’amélioration des agrégats macroéconomiques du pays. Ce bijou pourra rehausser la beauté de cette commune ».  

Le centre international des conférences de Kintélé a été construit grâce à un financement d’Exim Bank de Turquie. Ce projet, qui a mobilisé 1750 ressortissants congolais et turcs, figure dans le sillage des accords économiques entre les deux parties. Il sera couplé de la construction de la Cité gouvernementale à Brazzaville par la Turquie.

 

 

 

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire