Hydrocarbures: la réunion des prix fixés s’est tenue à Pointe-Noire

0

Débutés mardi 11, les travaux de la réunion des prix fixés des hydrocarbures produits en République du Congo au premier trimestre 2017 se  sont achevés mercredi 12 avril en présence de Jean Marc Thystere Tchicaya, ministre des hydrocarbures, accompagné de divers experts de ce domaine, des responsables des sociétés des hydrocarbures et des invités

Ainsi, les travaux de cette rencontre indiquent que le premier trimestre 2017 a vu le Brent Daté s’évaluer sur des perspectives stables et sur une baisse survenue à la deuxième semaine du mois de mars. Cette situation est consécutive à l’accord historique de la limitation des approvisionnements des pays de l’OPEP et hors OPEP intervenu le 30 novembre 2016 lors de la réunion de Vienne. Le baril du Brent daté a démarré le trimestre à 54,9$ et l’a clôturé à 51,9$. Avec une moyenne trimestrielle de 53, 7$ en hausse de 10% par rapport au trimestre précédent, il a basculé de la fourchette de 45-50$ à celle de  50-55$, mais sans jamais véritablement pouvoir s’installer dans l’objectif des 55-60$.

En effet cette évolution des cours de pétrole résulte de la conjonction des facteurs haussiers et baissiers suivants : le respect des engagements de l’accord de réduction de la production par les pays de l’OPEP , le plus haut niveau des stocks de pétrole brut et d’essence américains, les inquiétudes relatives au non respect de certains producteurs hors OPEP de leurs promesses de réduction de production, le nombre élevé d’appareils de forage américains à son plus haut niveau depuis octobre 2015, les tensions géopolitiques au Moyen Orient.

Les perspectives économiques indiquent que la reprise de l’économie mondiale se poursuit soutenue par la confiance croissante des ménages et des entreprises notamment aux Etats Unis et dans les pays émergents. En outre la stabilité de la croissance au Japon et en Europe et la vigueur de l’économie chinoise renforcent l’optimisme de la perspective économique mondiale. Dans un climat de grande confiance sur le renforcement de l’économie, la réserve fédérale américaine a augmenté ses taux d’intérêt de référence pour la deuxième fois en trois mois de vingt cinq points de base à 1%. D’autres augmentations sont probablement attendues en 2017.

L’offre et la demande mondiales de pétrole, au cours du trimestre illustrent que la demande mondiale du pétrole a été supérieure à l’offre de 0,42 MBbls/j, pour la première fois depuis douze trimestres. L’offre mondiale en pétrole au premier trimestre 2017 à 96,3 MBbl/j a diminué par rapport au trimestre précédent de 2MBbl/j. Cette diminution résulte principalement du respect des engagements de réduction de la production des pays de l’OPEP et hors OPEP. La demande mondiale quant à elle à 96,7Mbaril/j, a diminué de 1,2Mbaril/j par rapport au trimestre précédent.

Les perspectives du marché pétrolier au deuxième trimestre 2017, les cours de pétrole devront se traiter la plupart du temps au-dessus de leur moyenne de 2016. Le potentiel haussier pourrait davantage se manifester au second trimestre si les fondamentaux du marché enregistrent une amélioration significative. Ils pourront progresser vers 60 dollars de baril d’ici à fin 2017 à la faveur d’un rééquilibrage du marché mondial. Cette hausse pourrait toute fois être freinée par quelques facteurs à savoir, un dollar fort, une reprise de production américaine de pétrole de schiste ; une susceptibilité de revenir aux engagements de réduction de la production, des importances réductions pour rééquilibrer le marché, et  une atténuation des tensions géopolitiques en Libye et au Nigeria. En conséquence pour le deuxième trimestre 2017, le prix de baril de Brent daté pourrait évoluer dans la fourchette de 50 à 60$/Bbl.

S’agissant des prix fixés des hydrocarbures, les moyennes trimestrielles des prix fixés des hydrocarbures produits aux Congo, arrêtés au cours de la réunion des prix du premier trimestre 2017 en dollars par baril, se présentent comme suit : Djéno Mélange 52,2 ; Nkossa Blend 53,1 ; Yombo 48 ; Nkossa Butane 47 ; Nkossa Propane 24,2. Les moyennes des différentiels des prix des bruts congolais en dollars par baril, sont les suivantes : Djéno Mélange : -1,7 par rapport au Brent daté ; Nkossa Blend : -0,9 par rapport au Brent daté ; Yombo : -6,1 par rapport au Brent daté ; Nkossa Butane : 6 par rapport au butane North  West  Europe ;Nkossa Propane :-5 ,5 par  rapport au Propane Mont  Belvieu.  La moyenne trimestrielle des prix fixés des hydrocarbures lors de la réunion des prix au premier trimestre 2017 est de 51,7 dollars par baril, pour un différentiel de -1,7 dollar par baril.

Clôturant les travaux de cette réunion Jean Marc Thystere Tchicaya a indiqué qu’ « il y a des raisons de rester optimiste quant au rééquilibrage à terme du marché pétrolier international par une demande plus importante et une réduction conséquente de l’offre des pays cartel OPEP. Le maintien des activités de ce secteur doit donc s’appuyer sur une hausse de production soutenue par tous les projets de développement engagés et à venir, la préservation des emplois, et la relance de l’exploration dynamisée par le biais de la promotion du domaine minier congolais en cours ».

Le comité de cette rencontre a été organisé par la société Total E&P Congo.

Légendes et crédits photo : 

Photo Adiac: Photo de famille à la fin des travaux

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire