Huitièmes jeux de la Francophonie : la RDC classée 22e

0

Le pays, qui a participé dans sept disciplines culturelles et sept disciplines sportives, a engrangé cinq médailles en sport dont une en or et quatre en bronze.

Huitièmes jeux de la Francophonie : la RDC classée 22eLes huitièmes jeux de la Francophonie se sont clôturés le 30 juillet à Abidjan en Cote d’ivoire, après 10 jours de compétitions. La présence de la RDC dans ces jeux avait été marquée dans sept disciplines culturelles dont le hip-hop, la chanson, les marionnettes géantes, la peinture, la photo, la sculpture et la littérature. En sport, la RDC s’est alignée dans sept disciplines. Il s’est agi du football, du cyclisme, du tennis de table, de la lutte libre, de l’athlétisme, du judo et du handisport. Mais le pays a également concouru en création numérique.

Quatre médailles pour le Congo-Kinshasa

Toutes les médailles de la RDC ont été gagnées en sports. À l’issu de ces jeux, le tableau de la RDC en a affiché quatre. L’or a été gagné en marathon par Makorobondo. Alors que les trois autres médailles, toutes en bronze, ont été obtenues respectivement en lutte féminine par Mabunga Menga en judo féminin par Imongo Kimberly et en judo masculin par Kosy samuzu. Le pays, classé vingt-deuxième, a fait le même résultat qu’aux jeux de Beyrouth où son marquoir a également affiché quatre médailles dont une en or et trois en bronze, et largement mieux qu’à Nice, avec aucune médaille et la fuite de basketteuses qui a terni l’image de la RDC. Du côté de la culture, aucune médaille n’a été récoltée. Mais on peut, certes, retenir qu’en hip-hop, le groupe Master Crew, qui est arrivé au niveau de la demi-finale, a été éliminé par le groupe français.

La vitrine RDC a fait la fierté du pays

Il est noté que dans le cadre des activités en marge des huitièmes jeux de la Francophonie, la RDC a participé au village de la Francophonie érigé, du 22 au 30 juillet, au Palais de la culture à Abidjan. Cette vitrine a été très visitée notamment par les ressortissants congolais vivant à Abidjan qui ont été fiers de voir leur pays présent à cet espace multinational. Les nombreux visiteurs au quotidien ont découvert, en effet, les différentes facettes de la RDC : une destination d’affaires avec les réformes dans le domaine des investissements, un pays touristique, un pays avec une diversité culturelle, un pays avec un savoir-faire des artisans, un pays à multiples potentialités énergétiques, hydrauliques, minières et environnementales.

Dans ce stand de la RDC où flottait le drapeau congolais, on y a trouvé de nombreuses documentations de l’Agence nationale pour la promotion de l’industrie (Anapi)  sur la politique d’investissement en RDC, les affiches des aires protégées de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), les spécimens du francs congolais, etc. Alors que les tapis kuba, du Katanga, ont soulevé de nombreuses questions sur le savoir-faire des artisans congolais. Ces tapis, souligne-t-on, ont attiré l’attention très particulière de la secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, le 22 juillet, pendant la visite de stands avec les autorités ivoiriennes, lors de l’inauguration du village de partenaires. Au cours de son passage dans le stand congolais, le Numéro un de la Francophonie a posé plusieurs questions sur l’entrepreneuriat de femmes et celui des artisans en RDC. Les réponses appropriées lui ont été fournies. Pour la représentante personnelle du chef de l’État congolais à la Francophonie, Isabel Tshombe, « ce stand était effectivement à Abidjan pour servir de vitrine à la RDC en marge des huitièmes jeux de la Francophonie ».

Légendes et crédits photo : 

La délégation de la RDC dans le stand

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire