Henry Mova: « on ne peut pas bloquer ce pays parce que le Premier ministre qui sera nommé n’a pas le visage que vous souhaitez voir »

0

Pour le Secrétaire Général du PPRD Henri Mova Sakanyi, ce discours du Président de la République vient « mettre fin à toutes les polémiques » qui avaient entre les politiciens qui n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur les modalités du partage du pouvoir. « Les deux modalités sur la nomination du premier ministre et la succession à Étienne Tshisekedi à la tête du CNSA »,  explique Henry Mova.

« Je crois que ce que le président vient de faire, c’est une nouvelle dynamique qui s’engage, il y aura un avant et un après discours », a déclaré le numéro un du PPRD, Henry Mova.

Le Secrétaire Général du parti au pouvoir est optimiste quant aux retombées de ce discours de Joseph Kabila. « Après ce discours, il n’y a plus lieu de tergiverser, le temps est venu pour les uns et les autres de prendre ses responsabilités », a recommandé Henry Mova, avant d’ajouter : « on ne peut pas bloquer ce pays parce que le Premier ministre qui sera nommé n’a pas le visage que vous souhaitez voir »

Henry Mova Sakania a encouragé « les patriotes » qui se sont engagés dans les consultations du Chef de l’État, à qui il leur souhaite la bienvenue.  »Il appartient aux acteurs politiques de saisir l’importance du processus électoral parce qu’en fin de compte ce pour aller aux élections afin que le peuple se choisisse ses futurs dirigeants qu’on est entrain de faire tout ça, ce n’est pas pour se faire plaisir et rester au pouvoir indéfiniment« , a martelé le Secrétaire Général du PPRD.

Au sujet d’une probable nomination d’un candidat premier ministre par Joseph Kabila autre que celui souhaité par le Rassemblement de l’opposition au risque des répercussions négatives, Henry Mova minimise la porté et reste confiant.

« L’unanimité est toujours impossible dans un groupe, même au ciel le diable s’est rebellé conte Dieu et même ici sur terre, il y aura toujours les gens qui ne seront pas d’accord« , affirme-t-il.

Selon Henry Mova, le rassemblemen n’a rien gagné, ce n’était qu’un arrangement parce qu’il a reconnu que son camp n’a pas pu organiser les élections, raison pour laquelle ils ont associé le Rassemblement pour continuer avec le processus mais cela ne leur donne pas le droit d’imposer leur volonté sur eux.

« On vous invite dans la maison des gens qui ont gagné les élections et vous venez là poser des conditions des visages à choisir et pas le contraire, ce n’est pas normal« , a répondu Henry Mova au rassemblement de l’opposition.

Henri Mova a minimisé les actions d’appel à la journée ville morte par le Rassemblement qu’il considère un coup d’épée dans l’eau. « s’ils ont pris l’option de faire des villes mortes, ça ne marche pas, ça ne marche jamais, rien du tout. Au moment où il y avait le poids lourd à l’opposition, on tenait et a combien plus forte raison ce qui sont actuellement en face de nous« , a-t-il conclu.

Source : Politico CD

Laisser un commentaire