Haut-Lomami : trois personnes tuées lors des accrochages entre policiers et clandestins de la SNCC à Muleba

0

Trois personnes, dont un policier, ont été tuées, et deux autres personnes grièvement blessées lors des troubles survenus mercredi 20 juin dans l’après-midi dans le village Muleba (Haut-Lomami). A la base : une incompréhension entre des passagers clandestins qui voulaient prendre place à bord du train de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) et un agent de la police qui escortait le policier train.

Le train courrier de la SNCC en provenance du Kasaï vers Kamina était en escale à la gare de Muleba. Il y a eu tiraillement entre le policier qui escortait le train et certaines personnes qui voulaient y prendre place clandestinement. Pour ramener le calme, le policier a tiré quelques coups de feu en l’air. Pris de panique, les clandestins ont pris fuite.

Dans cette débandade, deux personnes ont été touchées et sont mortes. Elles habitent toutes le village Muleba. Deux autres sont grièvement blessées.

Pris de colère, les habitants de Muleba ont brûlé vif le policier qui a ouvert le feu. Craignant les représailles, le village s’est vidé de sa population qui a trouvé refuge en brousse.

L’administrateur du territoire assistant de Katokola, un poste d’encadrement situé à une vingtaine de kilomètres de Muleba, a précisé que la plupart de voyageurs se sont dirigés vers la gare de Katokola. Les wagons de la SNCC sont restés sur place et la locomotive a pris la direction de Kamina.

Le commandant de la Police de Muleba se dit préoccupé de l’abandon du village par ses habitants.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire