Haut Lomami : la société civile de Bukama dénonce le manque d’intrants pour la lutte contre le choléra

0

La société civile du territoire de Bukama dans la province du Haut-Lomami dénonce le manque d’intrants dans les structures sanitaires pour les soins des malades du choléra. Dix décès sur une trentaine des cas de diarrhée et vomissement sont enregistrés dans la zone de santé de Butumba depuis le début de ce mois, indique la même source.
 
La société civile de Butumba précise que l’aire de santé d’Upemba est la plus touchée. Sur les six villages que compte l’aire de santé, quatre sont déjà frappés par le choléra. Il s’agit principalement des villages se trouvant le long du lac Upemba dont l’eau est utilisée pour la boisson et la cuisine par les riverains.
 
La même source précise que les malades admis au centre de traitement de choléra ne bénéficient d’aucune prise en charge médicale par manque d’intrants. Ils sont obligés de se ravitailler auprès des particuliers. Un Baxter, produit que les corps médical utilise dans la lutte contre le choléra, revient à 4000 FC(2,3 USD).

Certains malades, dépourvus de moyens, sont incapables de se procurer ce médicament. Ce qui fait que d’autres malades recourent à la médecine traditionnelle où ils peuvent aussi payer en nature.
 
Le ministre provincial de la santé, Olivier Sanpatwa indique que la situation est préoccupante et la maladie se répand dans plus au moins 8 zones de santé à  Bukama et Malemba Nkulu. Il déplore la rupture de stock des médicaments pour les soins des malades atteints de cholera dans sa province. Il a lancé un appel à l’aide aux humanitaires.  
 

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire