Handicap cérébral: Yolande Keza lauréate du téléthon

0

La récipiendaire a été récompensée le 3 décembre, à Brazzaville, lors de la cérémonie de célébration de la Journée internationale des personnes handicapées, sur le thème « Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité ».  

Le prix Leendert Struijs offert à Yolande Keza fait suite à ses bonnes actions entreprises en faveur de son petit-fils, Rodvin Malonga, 15 ans, abandonné par ses parents biologiques à l’âge de 2 ans, à cause d’une infirmité motroce cérébrale.

La lauréate a reçu un diplôme pour ses efforts en faveur de la protection et de la promotion des droits des enfants infirmes moteurs cérébraux, des chaussures orthopédiques et une enveloppe.

Le financement lui permettra de renforcer son petit commerce, de prendre un branchement d’adduction d’eau et d’acheter un fauteuil roulant à cet enfant.   

Après la remise de cette distinction, Yolande Keza a expliqué qu’elle ne s’attendait pas à cette récompense. « Elle vient de la part de Dieu car, je n’ai fait que manifester cet amour enseigné à la Fraternité Sainte-Louise de Marillac où nous gardons aussi les enfants négligés. Ce genre d’enfant ne vient pas par notre volonté mais Dieu seul sait pourquoi. Donc, les parents ne doivent pas abandonner ces créatures », a-t-elle déclaré.

Notons que les autres enfants vivant avec handicap ont reçu gratuitement des chaussures orthopédiques. Le don a été offert par la Fondation sur pied d’égalité (Supe), en présence de la ministre des Affaires sociales, Antoinette Dinga Dzondo.

Le représentant du président de la Supe, Valk Toon, a fait l’historique de cette fondation. Soulignant le nombre élevé des enfants infirmes moteurs cérébraux, il a expliqué que la Supe a voulu introduire les méthodes de transmission, de connaissance, de communication, de jeux, aux parents et enseignants de ces enfants pour leur prise en charge totale.

Le secrétaire exécutif de Handicap Afrique, André Kabi, a signifié, quant à lui, que le prix a été lancé en juillet dernier et sa remise marque le lancement du deuxième téléthon. Il permet de susciter l’engouement des parents à aimer leurs enfants malgré le handicap.

Il a, par ailleurs, loué le ministère des Affaires sociales de la connaissance des recommandations prises par plusieurs pays aux Etats-Unis pour les enfants vivant avec handicap. Ces recommandations portent notamment sur l’éducation, l’adoption des infrastructures publiques pour cette catégorie de personnes, les campagnes de sensibilisation, la mise en œuvre d’un plan national et bien d’autres.  

 Notons que l’attaché de Coopération santé-secteurs sociaux de l’Union européenne, Amparo Moreno Sebastia, a rappelé que le projet dénommé Pour la promotion et la protection des droits des enfants infirmes moteurs cérébraux au Congo est cofinancé par l’Union européenne. Il est mis en œuvre par l’association Handicap Afrique, en collaboration avec le Reiper.

La Journée internationale des personnes handicapées vise à promouvoir les droits et le bien-être de ces personnes dans toutes les sphères de la société, du développement et d’accroître la sensibilisation à leur situation particulière dans les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle.

Légendes et crédits photo : 

Yolande Keza accompagnée de son petit-fils / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire