Gouvernance publique: les jeunes de l’opposition exigent l’éradication de la corruption

0

Dans une déclaration rendue publique le 15 septembre à Brazzaville, à l’occasion de leur assemblée générale, les jeunes des partis politiques de l’opposition congolaise ont réitéré leur interpellation au chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, afin que les antivaleurs soient combattues sévèrement dans le pays.

Organisée sur le thème « Jeunesse congolaise, tous debout pour lutter contre les antivaleurs », la rencontre a été une contribution de la jeunesse de l’opposition politique congolaise au débat en cours, notamment la problématique de la bonne gouvernance au Congo.

Aussi la jeunesse de l’opposition a-t-elle exigé, tout en rappelant la déclaration des partis politiques de la majorité présidentielle qui s’engageaient également contre les antivaleurs, le 23 août dernier, la création d’un organe indépendant de lutte contre la corruption et autres. Ce qui corrobore, a indiqué cette jeunesse, la thèse maintes fois soutenue par l’opposition congolaise sur la dépendance de l’actuelle Commission de lutte contre la corruption.

Pour les jeunes de l’opposition, les textes de cet organe devront relever l’importance de la transparence et de l’obligation de rendre compte pour toute charge publique assumée. Ses missions devront consister à enquêter sur les plaintes comportant toute allégation ou tout soupçon de corruption et d’enrichissement illicite ou autres antivaleurs au sens de la loi sur la corruption;  sur les délits et crimes économiques ainsi que sur l’examen des pratiques et procédures suivies par les organismes publics. Cet organe, selon la jeunesse de l’opposition, devra aussi avoir la mission de réviser les  méthodes de travail qui pourraient favoriser la corruption ainsi que d’instruire et éduquer la population sur les conséquences juridiques de la corruption. Dans la même optique, les jeunes de l’opposition ont souhaité que le projet de loi de lutte contre la corruption devrait faire l’objet d’un débat participatif dans le pays avant d’être soumis à l’approbation du parlement.

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Les jeunes de l’opposition lors de l’assemblée générale

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire