Gouvernance mondiale : un Africain à la tête de l’Organisation mondiale de la santé

0

L’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, 52 ans, a été élu hier nouveau directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une des plus grandes agences de l’ONU. L’ancien ministre éthiopien de la Santé et des Affaires étrangères a été préféré au Britannique David Nabarro et la Pakistanaise Sania Nishtar, à l’issue du vote effectué au deuxième jour de la 70e assemblée générale de l’OMS.

L’assemblée générale ouverte le 22 mai à Genève et dont les travaux vont se poursuivre jusqu’au 31 de ce mois, se devait de trouver un successeur à la Chinoise Margaret Chan, au poste de directeur général de cette organisation. Trois candidats restaient en lice. Ils ont été écoutés par les représentants des Etats membres à qui revenait la dernière décision de les départager.

Entre le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, ex-ministre éthiopien de la Santé et chercheur renommé sur le paludisme, le Dr David Nabarro, Britannique qui fut envoyé spécial de l’ONU pour la lutte contre Ebola et la cardiologue pakistanaise, Dr Sania Nishtar, candidate malheureuse au poste de Haut-Commissaire de l’ONU pour les réfugiés (HCR) en 2015, la bataille n’était pas facile.

Lors de son intervention devant l’assemblée générale de l’OMS, le candidat éthiopien, 52 ans, a raconté avoir perdu, alors qu’il était enfant, un frère qui n’avait pas reçu les médicaments nécessaires. Ce candidat soutenu par l’Union africaine a indiqué « refuser d’accepter que les gens meurent parce qu’ils sont pauvres ». Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus qui ambitionnait de devenir le premier Africain à diriger cette organisation mondiale était déjà arrivé en tête des votes, au mois de janvier passé, au terme de la sélection des candidats finalistes par le Conseil exécutif de l’OMS.

Le Britannique, Dr David Nabarro, 67 ans, était donné favori avec l’Ethiopien. Il a, au cours de son intervention devant l’assemblée générale de l’OMS, rappelé son action dans la lutte contre Ebola. Soulignant que la crise déclenchée par cette pandémie a montré que le monde a besoin d’une « OMS compétente ».

Enfin, la candidate pakistanaise, Dr Sania Nishtar, 54 ans, a rappelé avoir été la première femme cardiologue de son pays, et avoir dirigé dans des conditions difficiles, de nombreux centres de soins.

Les Etats membres de l’OMS ont donc dit leur dernier mot, en choisissant l’Ethiopien.  Le nouveau directeur général de l’Organisation mondiale de la santé va prendre ses fonctions à partir du 1er juillet prochain à Genève, en Suisse.

Légendes et crédits photo : 

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus (DR)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire