Goma : vers la résolution des conflits entre les creuseurs artisanaux et Alphamine Bisie Mining

0

Le ministre provincial en charge des Mines au Nord-Kivu, Anselme  Kitakya, a présenté,  au cours d’un point de presse tenu ce samedi à Goma dans la province du Nord-Kivu, les mesures et les résolutions arrêtées pour mettre fin aux conflits  entre les creuseurs artisanaux et Alphamine Bisie Mining.

L’Autorité provinciale a indiqué que de grands progrès ont été réalisés par la  Commission nationale de lutte contre la fraude minière concernant le  suivi et la mise en œuvre des dits accords impliquant les partenaires dans le secteur minier du territoire de Walikale  concernant l’exploitation illégale des minerais dans la concession de la firme Alpha mine Bisie Mining.

 Le ministre provincial des Mines a notamment indiqué qu’un progrès sensible a été accompli sans heurts dans la mise en œuvre des dits accords par divers  partenaires,   affirmant que ces protocoles  du 1er juin  respectent strictement les droits humains, les dispositions sécuritaires édictées par la Police minière en plus d’autres réglementations dans le secteur minier.

Mille deux cents 1200 résidents dits de Manoir ont été enregistrés au cours de  la durée du  moratoire censée expirer en février 2018 mais malheureusement trois  coopératives légalement suspendues par le Gouvernement provincial  depuis 2014 ont fait une campagne de désinformation autour de l’accord  dont ils ont boycotté la participation, a déploré Anselme Kitakya qui a fustigé les  manœuvres d’intimidation dont ils font montre tentant de perturber l’ordre et la sécurité sur  le site et l’opération d’enregistrement.

Il a indiqué que la CNLFM a expliqué  l’accord sur la migration pacifique des creuseurs qui sont resté sur la  concession de la société Alphamine Bisie Mining pour les sept mois  à venir. Pour lui, dépasser cette période, seuls  les  creuseurs légalement enregistrés seront autorisés à continuer  leurs activités sous le moratoire en respectant le code minier.

Les récalcitrants, a prévenu le substitut du procureur membre de la  CNLFM Godé Powa, auront à faire avec les exigences de la loi.

Au sujet des stocks résiduels signalés dans la cité de Ndjingala, le ministre provincial Kitakya a précisé qu’ils seraient  l’objet d’une enquête judiciaire, d’autant plus que la convention que les détenteurs doivent être identifiés  pour une application d’une sanction, l’objectif étant de décourager l’achat illégal des minerais en provenance des sites non qualifiés.

La société Alphamine Bisie Mining a signé des  accords avec six entités de traitement basées à Goma en vue de permettre l’achat des minerais directement auprès des creuseurs  détenteurs des permis officiellement délivrés.

Les agents de la division  provinciale des Mines et du SAESCAM supervisent l’achat et  l’étiquetage en vue d’en assurer la traçabilité. A l’heure  actuelle Alphamine Bisie Mining est en phase de développement et qu’un  comité local, Alliance LOWA, a été mis en place pour s’assurer  de l’exécution de 115 projets de développement communautaire.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire