Goma : une manifestation de la Lucha dispersée par la police

0

Goma : une manifestation de la Lucha dispersée par la police

La manifestation pacifique du mouvement citoyen “Lutte pour le changement” (LUCHA) a été dispersée tôt vendredi 13 octobre matin à Goma (Nord-Kivu) par la police, causant quelques blessés, dont deux graves. Les manifestants contestaient l’arrêté du gouverneur de province du 25 août dernier, majorant les frais scolaires pour l’année 2017-2018.

Assis par terre, mains à l’air, les manifestants ont été dispersés, au niveau du Rond-point Signers, par des tirs de gaz lacrymogène. Les blessés étaient rapidement acheminés à l’hôpital par leurs camarades.

« Ils [policiers] viennent de nous disperser, et ils ont tiré des grenades lacrymogènes sur les manifestants. Nous dénonçons ça avec la dernière énergie », a dénoncé Emmanuel Biyengi, un militant de la LUCHA, insistant sur le caractère pacifique de cette manifestation.

Bien que dispersés, les manifestants se disent déterminés à poursuivre leur revendication. Emmanuel Biyengi appelle à l’interpellation du gouverneur Julien Paluku à ce sujet :

«Et nous promettons à la population et aux autorités que nous allons continuer avec les manifestations jusqu’à ce que l’arrêté-là soit levé. Après ça, nous allons déposer une lettre à l’Assemblée provinciale, pour demander que madame la ministre provinciale de l’éducation et monsieur le gouverneur soient interpellés au niveau de l’Assemblée provinciale, qu’ils puissent s’expliquer sur ces frais-là. Il y a même des frais du gouvernement là-dessus. » 

Parmi les frais majorés, selon cet arrêté, figure celui du bulletin qui s’élève à 1000 francs congolais (0,6 dollar américain) au lieu de 250 francs, l’année dernière et la SONAS (200 francs au lieu de 100). Les frais de fonctionnement sont désormais fixés à 2 000 francs par trimestre, l’identification informatisée (1 500fc), frais de minerval (1 000 francs), retrait du diplôme d’Etat 30 000 (francs), confirmation de réussite (5 000 francs),  fonds provincial pour l’éducation (600 francs), etc…

 

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire