Goma : une cinquantaine d’interpellations lors de la marche des organisations de la société civile

0

Au moins 52 personnes ont été interpellées ce lundi 31 juillet à Goma lors de la marche organisée par les mouvements citoyens et des organisations de la société civile pour réclamer la publication du calendrier électoral et la tenue des élections en 2017.
 
D’après des sources locales, cette manifestation des organisations de la société civile a été dispersée par les forces de l’ordre à coup de gaz lacrymogène et des dizaines des manifestants ont été interpellés.
Certains témoins accusent la police de s’être illustrée par des actes d’extorsion et de brutalité au cours leur intervention contre les manifestants. Ces témoins contactés par Radio Okapi font état des cas de vol des téléphones portables, porte-monnaie et montres des manifestants par les forces de l’ordre.
 
Cependant, plusieurs manifestants ont réussi à atteindre le bureau provincial de la CENI à Goma en contournant le dispositif des forces de l’ordre, rapportent les mêmes sources. Sur place, ils ont lu leur mémo dans lequel ils réclament notamment « la tenue coûte que coûte des élections cette année » et l’ont remis au secrétaire exécutif de la CENI/Nord-Kivu.
 
Une ville à moitié paralysée
 
Les activités ont été paralysées dans certains coins de Goma suite à l’appel à manifester des organisations de la société civile. La circulation a été timide cet avant-midi particulièrement dans les grandes artères de la ville dont Katindo et Kibalabala.
 
Plusieurs personnes se sont rangées ce matin le long de ces axes à la recherche du transport en commun, sans grand succès.  

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire