Goma : la société civile traduit en justice Alphamin Bisie Mining

0


 
Neuf organisations membres du groupe thématique « Mine » de la société civile du Nord-Kivu ont déposé mercredi 13 juin une plainte à la cour d’appel de Goma contre la société Alphamin Bisie Mining (ABM-SA). Elles dénoncent notamment l’utilisation d’un permis d’exploitation acquis en violation des lois et le délogement en 2017 des centaines de creuseurs artisanaux du site de Bisie à Walikale.
 
« Le titre a été octroyé en violation de la procédure prévue par le code minier congolais. De deux, l’entreprise n’avait pas non plus consulté les communautés locales conformément aux prescrits de la loi », a accusé Prince Kihangi, chef du groupe thématique « Mine » de la société civile du au Nord-Kivu.
 
En outre, quand la société a procédé au délogement « illégal des creuseurs artisanaux et leurs dépendants du site minier de Bisie, il y a eu autant de cas de violation des droits humains. Et toutes ces violations demandent réparation », a souligné M. Kihangi.
 
La société civile locale s’attend à ce que cette entreprise soit condamnée au paiement des dommages estimés à plus ou moins 2 milliards de dollars américains. Elle appelle la cour d’appel de Goma à déclarer la suspension de toute activité minière de la société Alpha Mine Bisie Mining, « le temps pour cette société de consulter les communautés locales, d’élaborer l’étude d’impact environnemental et l’impact de ce projet sur les communautés locales ».
 
En décembre 2017, environ mille creuseurs artisanaux et leurs dépendants avaient été délocalisés de la mine de Bisie dans l’optique de son industrialisation. Certains acteurs de la société civile du Nord-Kivu continuent de soutenir que cette opération s’était faite en violation des droits des creuseurs. 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire