Gestion de risques : des préalables avant le déploiement du nouveau système à la douane

0

Des ajustements techniques sont en train d’être faits, afin d’adapter le système douanier automatisé pour garantir la traçabilité des opérations de dédouanement (Sydonia) au système informatisé d’analyse de risques (Siar).

La mise en place du nouveau système a été l’objet des séances de travail, le week-end dernier à Pointe-Noire, entre Cotecna, la direction départementale, le service des Enquêtes douanières et l’équipe opérationnelle. « Nous avons effectué le déplacement sur Pointe-Noire pour prendre connaissance des étapes des opérations douanières, comprendre comment se déroule le traitement des déclarations en douane avec les différents circuits pour savoir intégrer le Siar dans ce processus », a indiqué le chef du projet gestion de risques à Cotecna, Ismaël Kafando.

« Tout est au point, le système Sydonia fonctionne très bien, toutes les informations y sont logées. Il ne reste plus qu’à travailler sur les ajustements pour permettre aux deux systèmes de pouvoir communiquer », a-t-il assuré.

Cette rencontre a également permis à Cotecna de sensibiliser les cadres douaniers à la gestion de risques et de dégager un certain nombre d’éléments d’amélioration qui feront l’objet d’un rapport, à mettre à la disposition de la direction générale des douanes.

A propos de la date de déploiement du Siar au sein de cette administration publique, le chef du projet gestion de risques à Cotecna a affirmé que les équipes de développement feront des estimations en matière de charge de travail. « Ça ne devra pas dépasser trois mois, après quoi, on passera à l’étape de mise en production », a indiqué Ismaël Kafando.

Le responsable de la cellule de gestion de l’analyse de risques à la direction générale des douanes, Stanislas Elion, a, quant à lui, relever que l’administration était prête. « Seulement il n’y pas que nous comme utilisateur final, il y a aussi des techniciens du ministère qui vont intervenir pour arranger l’interfaçage entre le système des douanes et le Siar », a-t-il fait remarquer.

Rappelons que pour aider les douaniers qui seront chargés de gérer le nouveau logiciel au sein de leur structure, Cotecna a organisé une formation, du 30 avril au 3 mai, à Brazzaville.

Une fois opérationnel, le Siar permettra à la douane d’accroître la célérité des opérations en ciblant les transactions à risque élevées dans le but de sécuriser ses recettes.

 

 

 

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire