Gendarmerie nationale : deux nouveaux responsables promus dans le Kouilou

0

Le commandant de la gendarmerie nationale, le général Paul Victor Mouagni, a intronisé récemment le lieutenant-colonel Moungui-Ngambou et le colonel Jean Bruno Kidzimou, en leur qualité respective de commandant du 2e groupement de gendarmerie mobile et commandant de région de gendarmerie du Kouilou.

Premier à prendre ses nouvelles fonctions sur le boulevard de Loango, en présence des autorités politico-militaires, le lieutenant-colonel Moungui-Ngambou est issu de la troisième promotion d’élèves-gendarmes, classe 1996. Le nouveau commandant du deuxième groupement de gendarmerie mobile couvre les départements du Kouilou et de Pointe-Noire. Ancien commandant du 21e escadron de gendarmerie mobile, il a été, de juillet 2015 à juillet 2016, commandant de l’Unité de police constituée de la Minusca en République centrafricaine et chef d’état-major du groupement de gendarmerie ferroviaire.

Titulaire d’une licence de droit public, d’un diplôme d’études approfondies de géographie physique et d’un master 2 en stratégie, défense, sécurité, gestion des conflits et catastrophes, le lieutenant-colonel Moungui-Ngambou est diplômé de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale de Melun, en France, et de l’Ecole d’état-major de Libreville, au Gabon.

Une riche expérience qui lui a valu de nombreuses distinctions tant au plan national qu’au plan international. En effet, le nouveau promu est, entre autres, chevalier dans l’ordre du mérite et du dévouement congolais ; médaillé d’or de la croix de la valeur militaire ; médaillé des Nations unies pour la paix en République centrafricaine ; commandeur dans l’ordre de la reconnaissance centrafricaine ; croix de la valeur militaire centrafricaine avec palme d’or ; étoile du mérite militaire centrafricain.

Quant au nouveau commandant de la région de gendarmerie du Kouilou, le colonel Jean Bruno Kidzimou, il était jusque-là directeur du personnel et de la formation de la gendarmerie nationale. Licencié en sciences économiques de l’Université Marien-Ngouabi, il est engagé dans l’Armée populaire nationale en 1984. Il est détenteur de plusieurs diplômes dont le certificat de protection des hautes personnalités, le diplôme de lutte contre le terrorisme (Turquie) et celui d’état-major obtenu en Afrique du Sud.

Ancien directeur technique des renseignements judiciaires et de la documentation de la gendarmerie nationale (2014-2017), il a occupé les fonctions de chef d’état-major de la région de gendarmerie du Kouilou de 2013 à 2014. Chef du cabinet du commandant de la gendarmerie nationale de 2008 à 2013, le colonel Jean Bruno Kidzimou est officier dans l’ordre du mérite congolais.

Avec cette intronisation, la gendarmerie nationale a clos son processus de déploiement des régions de gendarmerie à travers le pays. En effet, le Kouilou est la dernière née des régions de gendarmerie. La mise en place du 2e groupement de gendarmerie mobile obéit, quant à elle, à la volonté du commandement d’apporter une réponse sécuritaire de proximité. 

Légendes et crédits photo : 

1-Le lieutenant-colonel Moungui-Ngambou
2- Le colonel Jean Bruno Kidzimou/DR

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire