Gendarmerie du Kouilou : une vingtaine de promus au quatrième trimestre

0

Les heureux récipiendaires ont porté les nouveaux grades devant les parents, les amis et les connaissances, au cours d’une cérémonie qui a eu lieu le 19 octobre, en présence du colonel Romual Molongo, commandant de la gendarmerie nationale dans le département.     

Gendarmerie du Kouilou : une vingtaine de promus au quatrième trimestre Au titre du dernier trimestre de 2017, vingt gendarmes ont bénéficié de la confiance de la hiérarchie qui les a élevés en galons selon le mérite de chacun.  Il s’agit de deux officiers subalternes dont un capitaine et un lieutenant et de plusieurs sous-officiers composés, entre autres, d’adjudants et de sergents. C’est une nouvelle page d’histoire qui vient de s’ouvrir dans la vie de ces gendarmes qui, par leur promptitude, leur respect, leur abnégation, leur sérieux et leur discipline ont gagné la confiance de leur commandement.

Une nouvelle responsabilité leur incombe désormais. Une fierté mais également un mérite dont chacun a voulu exprimer à sa manière lors de cette cérémonie de port et d’arrosage de grades qui s’est déroulée au commandement de la région. «Je suis très content d’être aligné dans ce tableau de fin d’année, c’est une marque de confiance de la part de mon commandement », s’est réjoui Orelien Régis Massouende, promu au grade de capitaine.    

Dans son mot de circonstance,  le colonel Romuald Molongo a félicité les récipiendaires pour leur distinction tout en leur demandant de travailler davantage et surtout de toujours briller par l’exemple afin de continuer à gagner la confiance du commandement. «Vous avez attendu longtemps sans perdre espoir, aujourd’hui le moment est arrivé où vous arborez les nouveaux insignes de grades, je voudrais donc vous féliciter au nom du commandement de la gendarmerie et au mien propre pour cette distinction », a-t-il dit.

En poursuivant ses propos, le colonel Romuald Molongo a également demandé à ceux qui n’ont pas été choisis cette année de ne pas baisser les bras.  Au contraire, ils doivent se donner au travail afin qu’ils puissent, à leur tour, glaner les échelons. Le moment était aussi parfait pour le commandant de la gendarmerie du Kouilou de donner quelques conseils sur les règles d’engagement aux gendarmes, qui ont été appelés en mission dans d’autres départements, de répondre toujours présents partout où la nation aura besoin d’eux et de se référer au sermon qu’ils ont prêté. Notons que la fin de cette cérémonie a été marquée par un défilé des troupes suivi d’un apéritif dinatoire. 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Le port de galons aux nouveaux promus crédit photo »Adia »

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire