Gbadolite : la marche pacifique de la société civile contre la crise sociale interdite

0

Le vice-gouverneur du Nord-Ubangi, Jean-Bosco Bonsomi, a interdit lundi 19 juin une marche qu’avait programmée la société civile pour protester contre la crise sociale que traverse la province. Cette marche avait pourtant été autorisée 72 heures avant  par la mairie de Gbadolite qui, selon des sources de la société civile,  n’y avait vu aucun inconvénient.

Jean-Bosco Bonsomi a notamment évoqué des risques des débordements et dérapages  pendant le déroulement des épreuves de l’Examen d’Etat ouvertes le même lundi sur l’ensemble du territoire de la RDC.

La coordination de la société civile forces vives du Nord-Ubangi avait appelé la population à une marche pacifique pour protester notamment contre l’arrêt total de la centrale hydro-électrique de Mobayi-Mbongo.

La société nationale d’électricité (SNEL) et la Régie de distribution d’eau (REGIDESO) ne desservent plus depuis deux mois leurs abonnés à cause de cette situation.

Mais la veille de la manifestation, le vice-gouverneur du Nord-Ubangi a dans une communication interdite cette marche, évoquant  des risques des débordements et dérapages  pendant le déroulement des épreuves de l’Examen d’Etat ouvertes le même lundi sur l’ensemble du territoire de la RDC.

La Société civile forces vives qui dénonce « des manœuvres sans fondements des autorités provinciales », promet une nouvelle marche lundi prochain.

La société civile projette également de demander à Congo Airways de relancer la desserte sur Gbadolite, une ville qui dispose d’un aéroport international mais enclavée faute de trafic aérien.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire