Freddy Kita : « Je me suis rendu à la cité de l’UA sur instruction de Diomi Ndongala »

0

Suspendu de la Démocratie chrétienne (DC) et de la MPP (Majorité présidentielle populaire) depuis mardi 11 avril 2017, Freddy Kita, le secrétaire général du parti, a fait une mise au point ce samedi 15 avril quant à la « diabolisation » dont il est victime.

« Je me suis rendu à la cité de l’Union africaine sur instruction d’Eugène Diomi Ndongala », clarifie-t-il à la presse réunie à Kinshasa.

Il rappelle que c’est le 7 avril que Diomi l’a appelé au téléphone pour lui parler des consultations initiées par Bruno Tshibala, nouveau Premier ministre, en vue de la formation du gouvernement. « Il m’a demandé d’aller chez Bruno Tshibala, j’y suis allé avec quelques cadres du parti ».

M. Kita souligne qu’après avoir été consulté par Tshibala, il s’est directement rendu chez son leader pour le compte-rendu. Curieusement, poursuit-il, « j’ai eu des appels de mes amis qui m’ont informé d’une décision circulant sur internet. Selon ce document, j’ai été suspendu de mes fonctions, et on m’a qualifié de vagabond… ».

Pour Freddy Kita, cette décision n’est pas juste, car « j’ai agi sur instruction de ma hiérarchie ». D’ailleurs, poursuit-il, Jean-Pierre Boka qui a signé cette décision me suspendant, « ne reconnaît pas avoir pris une telle décision. Il compte d’ailleurs porter plainte contre la personne qui a trafiqué sa signature ».

Freddy Kita se dit être « sidéré que la même personne que j’ai défendue, au point de risquer ma vie, me paye en monnaie de singe », conclut-il.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire