France – Afrique : Tournée ouest africaine de Jean-Yves Le Drian avant le sommet de Bamako

0

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian (JYLD), était en tournée du 14 au 16 juin 2017 en Guinée, au Sénégal et en Mauritanie. La visite de JYLD a contribué à promouvoir les priorités de la France en Afrique, notamment le climat, le développement économique et la sécurité.

En Guinée, JYLD a eu un entretien avec le président Alpha Condé sur les relations bilatérales entre leurs deux pays, sur les questions régionales et la mise en oeuvre de l’Accord de Paris sur le climat au travers notamment de l’Initiative africaine sur les énergies renouvelables. Alpha Condé assure la présidence de l’Union africaine (UA).
JYLD s’est rendu ensuite au Sénégal, juste quelques jours après la rencontre entre Emmanuel Macron et Macky Sall, le 12 juin. Il a évoqué les relations bilatérales avec le président sénégalais Macky Sall, notamment la coopération dans le cadre du Conseil de sécurité des Nations unies. Le Sénégal étant actuellement membre. Avec son homologue sénégalais, Mankeur Ndiaye,  ils ont évoqué les questions économiques, diplomatiques et sécuritaires.
La question du pétrole  a occupé une grande partie de leurs échanges, après l’obtention d’un contrat du Sénégal par Total. « Nous avons parlé d’économie, de diplomatie, de politique et de commerce. Comment faire en sorte que les perspectives de développement puissent être efficaces. Nous avons découvert d’importantes réserves de pétrole et de gaz et nous nous réjouissons que le groupe Total ait conclu un accord d’exploration avec le Sénégal. C’est une nouvelle perspective très importante« , a-t-il déclaré.
Pour sa part, JYLD a indiqué : « Nos relations sont au beau fixe« , avant de souligner son ambition de mettre la jeunesse au coeur de la coopération entre les deux pays. Ce qui se traduira par « l’accueil des étudiants sénégalais et une volonté d’aller plus facilement dans cette direction », a-t-il dit. Après, il s’est rendu à la maison du train express région (PER), un projet TER qui reliera Dakar à Diamniadio où il a  rencontré les chefs d’entreprises françaises impliqués dans le projet, avant de visiter la cellule de lutte contre la cybercriminalité où il a évoqué plusieurs initiatives de développement portées par la diaspora sénégalaise avec le soutien de l’AFD.
En Mauritanie, JYLD s’est entretenu avec le président Mohamed Abdel Aziz sur l’état de la coopération entre les deux Etats, notamment dans les domaines de la sécurité et le développement. Puis, il s’est rendu au siège du G5 Sahel. Il a également signé une convention de financement pour un projet en faveur de la santé maternelle et néonatale.
La tournée de JYLD en Afrique de l’ouest intervient à deux semaines du sommet G5 Sahel, prévu le 2 juillet à Bamako au Mali, en présence du président français Emmanuel Macron. Ce sera le deuxième déplacement du président français au Mali. Il s’était rendu à Gao le 19 mai, et avait rendu visite aux soldats de l’opération militaire française Barkhane, conformément à sa promesse de campagne.
Une force armée sous-régionale doit être mise en place pour lutter contre le terrorisme. L’Union européenne (UE) va contribuer à hauteur de 50 millions d’euros. Quelque 10 000 hommes seront postés sur la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger.
 

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire