Forum des éducatrices africaines : Aline Olga Lonzaniabeka élue présidente de l’antenne nationale

0

Lieutenant-colonel des Forces armées congolaises, la nouvelle dirigeante de la section Congo a été choisie, le 28 décembre dernier, à Brazzaville à l’issue de l’assemblée générale organisée sur le thème « Contribution de la jeunesse et de la femme au développement de la société congolaise ».

Elue pour un mandat de trois ans, le lieutenant-colonel Aline Olga Lonzaniabeka succède à Rosalie Kama Niamayoua, l’actuel ambassadeur du Congo à Cuba qui a passé dix ans à la tête de l’antenne nationale du Forum des éducatrices africaines (Fawe).

La nouvelle présidente a indiqué qu’elle s’emploiera, avec le comité exécutif et les autres femmes des administrations, à éduquer, orienter et encadrer la jeune fille qui, selon elle, possède une capacité d’ingéniosité et de créativité comparable à celle du garçon.

Outre l’élection des membres du bureau exécutif, les participants ont mis en place le secrétariat exécutif et la commission de contrôle, du suivi et d’évaluation. Ils ont également suivi les témoignages des jeunes filles sur la conception des projets sur la fabrication des chips à base des tubercules de manioc et bien d’autres.

La présidente sortante, Rosalie Kama Niamayoua, a présenté le Fawe qui est né de l’initiative de cinq ministres de l’Education, lors de la conférence mondiale sur l’éducation pour tous à Jomitien, en Thaïlande.

Le Fawe, a-t-elle dit, a pour missions de promouvoir l’équité et l’égalité du genre; encourager l’adoption des mesures politiques, des pratiques et attitudes positives en faveur de l’éducation des filles.

L’antenne du Congo a été créée en 2008. Elle a réalisé plusieurs activités, notamment les émulations scolaires, l’installation des clubs scolaires « Tosolola » dans trois départements du pays et bien d’autres. « Selon l’analyse faite par le Fonds des Nations unies pour l’enfance, les débats et causeries organisés dans ces clubs ont contribué à améliorer la rétention scolaire des filles et le taux de rétention des filles dans ces écoles », a-t-elle déclaré.

Légendes et crédits photo : 

Aline Olga Lonzaniabeka après son élection à la tête du Fawe-Congo / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire