Forum des As: «Assassinat de l’administrateur du marché central: des présumés assassins bientôt présentés au public»

0

Revue de presse du jeudi 20 juillet 2017

Forum des As rapporte ce jeudi une information livrée mercredi par le ministre de l’Intérieur et sécurité. Les présumés assassins de l’administratrice du marché central ont été arrêtés et seront bientôt présentés au public.

Le journal ajoute que Ramazani Shadary a également annoncé que des services de renseignements sont aux trousses d’autres supposés auteurs du même crime.

L’administratrice du marché central a été tuée vendredi 14 juillet au cours d’une attaque menée par un groupe de personnes qui n’ont pas encore été formellement identifiées. Au cours de la présentation du nouveau chef de la police à ses troupes mercredi, le ministre de l’intérieur a promis, par ailleurs, de mettre fin «au terrorisme urbain».

«Nous sommes déterminés à mettre fin au terrorisme urbain qui prend de l’ampleur dans la ville de Kinshasa. Nous vous promettons que la situation sécuritaire va s’améliorer dans la ville de Kinshasa, car nous sommes déjà en train de traquer ces terroristes», a déclaré le ministre cité par le journal.

L’Avenir note qu’au cours de la même cérémonie, le ministre de l’Intérieur a annoncé que «d’importantes mesures pour sécuriser la ville de Kinshasa» ont été prises. «Ces mesures pour sécuriser la ville de Kinshasa existent, mais on ne peut pas les annoncer à la presse», a déclaré le ministre cité par le quotidien. Ramazani Shadary a cependant fait savoir que la situation «est en train de s’améliorer».

Fermeture des bases de la MONUSCO

Les journaux parus ce jeudi reviennent également sur l’annonce de la fermeture de 5 bases de la MONUSCO au Nord-Kivu.

Ces bases sont situées dans les territoires de Walikale, Masisi et Lubero, rapporte ACTUALITE.CD.

Le même media qui révèle le contenu d’un communiqué de la mission onusienne indique que cette décision entre dans le cadre du nouveau dispositif opérationnel qui consiste à privilégier la mobilité et la flexibilité des interventions militaires.

Ce nouveau dispositif opérationnel est déjà en application dans le Kasaï où la MONUSCO a déployé à ce jour trois compagnies, soit environ 350 hommes.

L’Avenir note que ce nouveau dispositif est en ligne avec la stratégie adoptée par le département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Il comprend des patrouilles longues distances, des patrouilles de démonstrations de présence, la surveillance aérienne et un déploiement rapide en cas d’incident de sécurité, détaille encore le journal.

Procès Katumbi

CAS-INFO.CA revient sur la première audience du procès en appel de Moïse Katumbi devant le Tribunal de grande instance de Lubumbashi. Une audience plus courte que prévue, observe le site Internet d’informations.

L’une des raisons qui expliquent la brièveté de l’audience est liée à la défense qui a récusé un juge à qui il est reproché d’être un proche du directeur de cabinet du chef de l’Etat.

Les avocats de Moïse Katumbi ont ensuite pointé un vice de procédure. L’accusé a été notifié à son ancienne adresse de Lubumbashi, pendant qu’il réside actuellement en Belgique. Le procès doit se poursuivre ce jeudi.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire