Forum économique mondial: Dubaï veut canaliser les investissements vers l’Afrique

0

Le plaidoyer a été fait par les participants à la rencontre organisée les 1er et 2 novembre, aux Émirats arabes unis, pour accompagner les ambitions du continent noir qui est entré dans une nouvelle ère de développement.

L’événement s’est tenu sur le thème « Nouvelle génération Afrique ». Il a permis d’examiner les perspectives économiques actuelles du continent et d’explorer les éventualités de son développement ainsi que les opportunités d’investissement et la possibilité de forger des partenariats entre les entreprises africaines et leurs homologues Émiratis. « Nous sommes face à la région qui a la plus forte croissance du monde. Six des dix économies à la croissance la plus rapide sont juste à côté de nous, en Afrique », a noté Hamad Buamim, Président directeur général (PDG) de la Chambre de commerce et d’industrie de Dubaï (DCCI).

Les 54 pays africains, qui réunissent un cinquième de la population mondiale, ont besoin de dizaines de milliards de dollars d’investissements, notamment dans les infrastructures et l’énergie, ont estimé des experts au cours du Forum. Des responsables des Emirats arabes unis ont, quant à eux, espéré que ces investissements seraient canalisés par Dubaï. « Nous pensons que les objectifs stratégiques de Dubaï peuvent s’aligner sur les ambitions de l’Afrique au moment où elle entre dans une nouvelle phase de développement », a affirmé le président de la DCCI, Majed Saif al-Ghurair.

Le nombre d’entreprises africaines enregistrées à Dubaï a bondi de 41% entre 2015 et 2016, selon Majed Saif al-Ghurair. Le volume des échanges commerciaux entre les Emirats arabes unis et l’Afrique s’élève à 35 milliards de dollars et connaît chaque année une augmentation à deux chiffres. « Nous voyons le potentiel d’une économie en croissance qui a beaucoup d’avenir. L’Afrique est un grand marché », a déclaré le PDG de la DCCI, en marge du forum qui a connu la participation de quatre chefs d’État africains, des ministres et des centaines d’investisseurs et experts.

« Dans cinq à dix ans, nous verrons des progrès dans l’intégration entre les différents blocs économiques » régionaux africains qui se sont formés ces dernières années, a estimé le président du Rwanda, Paul Kagame. Et d’insister : « L’intégration est en train de se faire », avant d’appeler à plus d’investissements en Afrique.

Fondée en 1965, la DCCI est une entité publique à but non lucratif dont la mission est de représenter, soutenir et protéger les intérêts du monde économique des affaires à Dubaï en créant un environnement économique favorable, en soutenant le développement des entreprises et en promouvant cette ville en tant que centre d’affaires économique international.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire