Formation qualifiante : remise des attestations de fin d’études aux apprenants du Cami

0

Les élèves bénéficiaires ont reçu leurs dilpômes, le 14 avril à Brazzaville, au cours d’une cérémonie organisée dans l’enceinte de l’établissement, sous le patronage du directeur départemental de l’Enseignement technique et de la formation qualifiante, Maximin Ngampika.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Centre d’application aux métiers de l’informatique (Cami) est un établissement qui a choisi, depuis 2013, de répondre à un besoin des Congolais en œuvrant pour leur formation intégrale dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) et ses métiers depuis. Les promoteurs de centre pensent, en effet, que les analphabètes du XXIe siècle sont ceux-là qui ne sauront pas manipuler l’outil informatique, estimant que les TIC apparaissent comme une réponse aux défis du temps et surtout de ce pays le Congo, qui migre vers le développement de l’économie numérique.

C’est dans ce contexte que le coordonnateur du Cami, Arsène Vembé Moukouma, a salué les lauréats pour leur bon choix et les a invités à fructifier ces acquis afin que ces mois d’apprentissage ne soient pas vains. « C’est avec beaucoup de plaisir et d’appréhension que je me retrouve aujourd’hui devant vous, en cette occasion si particulière puisqu’elle célèbre, pour certains du moins, la fin d’une époque d’ignorance, celle de la formation initiale, de la vie de l’homme au XXI esiècle, et le début d’une autre : la vie professionnelle… », a indiqué le coordonnateur du Cami.

Il a, en outre, demandé aux enseignants, élèves, étudiants et autres professionnels du Congo à saisir cette opportunité afin de bénéficier des bienfaits de la maîtrise de l’outil informatique. « Certes, dans toutes choses il y a un commencement, pour notre beau pays le Congo où nous prônons le développement de l’économie numérique, pensons d’abord à former la base, qui est le sous bassement de toute structure et ainsi pour sa solidification », a conclu Arsène Vembé Moukouma.

Après la réception de leurs attestations, Gyl Bernic Tchimbambelela s’est exprimé au nom de tous les apprenants. « Ce jour n’est pas comme les autres, il marque, en effet, la fin d’une période de notre vie que nous avons eue la chance de partager ensemble, mais également le premier jour du reste de notre vie professionnelle certainement. Ces mois passés au Cami furent denses, non seulement en apprentissage, mais aussi bien sûr en émotions fortes, en rencontres…Nous pouvons être fiers de cette attestation, et de notre formation qui nous donne des atouts importants pour notre vie professionnelle », a-t-il déclaré.

Le directeur départemental de la formation qualifiante et de l’emploi a, quant à lui, prodigué quelques conseils aux heureux récipiendaires.

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Le directeur départemental de la formation qualifiante et de l’emploi remettant l’attestation à l’apprenant Gyl Bernic Tchimbambelela
Photo 2 : La photo de famille à l’issue de la cérémonie de remise des attestations

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire