Football: Rémy Ayayos Ikounga fait ses adieux à l’AC Léopards

0

Après avoir annoncé, d’un cœur serré, sa retraite sportive  aux membres du bureau exécutif des Fauves du Niari, le 30 novembre dernier, le président sortant a prévu une contribution financière à  hauteur de 50 millions de F CFA en vue de permettre à ses anciens protégés de maintenir le cap.

Football: Rémy Ayayos Ikounga fait ses adieux à  l’AC LéopardsLe président de l’AC Léopards a passé le témoin  au comité de gestion, en attendant de trouver un nouveau dirigeant à l’équipe, au cours d’une réunion d’urgence qu’il a animée à Brazzaville avec les membres du club. Rémy Ayayos Ikounga a saisi cette occasion pour réaffirmer son attachement à l’équipe, souhaitant ne pas la voir sombrer après sa retraite. Aussi a-t-il promis une contribution de cinquante millions de FCFA au comité de gestion qui sera mis en place pour lui permettre de gérer les affaires courantes. C’est la preuve que la page de neuf saisons de ce dirigeant, animé d’un optimisme chronique et incorrigible  à la tête de Fauves du Niari,  vient d’être tournée. Le colonel Rémy Ayayos Ikounga  arrête, certes,  toute activité de dirigeant sportif actif mais son amour pour les Fauves du Niari l’oblige   encore à demeurer  membre de cette famille.

« Je peux dire, de façon solennelle, qu’après réflexion profonde et sérieuse, j’ai résolu de cesser toute activité de dirigeant sportif actif. Mais je demeure évidemment membre de la famille Léopards. C’est pour cela que nous avons pensé opportun d’analyser la suite à donner aux activités de ce club qui est arrivé à un niveau particulièrement respectable. Evidemment, je ne pouvais pas prendre une telle décision sans penser à l’avenir du club», a-t-il commenté.

En promettant  de rester l’un des donateurs, Rémy Ayayos Ikounga envoie un message à  ceux qui vont prendre le relais: celui de voir l’AC Léopards brillé davantage sur l’échiquier national même  si  sa retraite sportive oblige l’équipe à revoir un peu ses ambitions sur la scène continentale.  Les cinquante millions, qui  constituent la preuve de son attachement à ce club, permettront au comité de gestion de régler les problèmes les plus urgents, à savoir regrouper tous les joueurs et le staff technique pour la reprise immédiate des entraînements.

«Ce club que beaucoup de Congolais chérissent ne peut sombrer ou faiblir parce que ma modeste personne n’est plus particulièrement active en son seinC’est pour cela que j’ai écouté ses dirigeants historiques qui ont montré leur fidélité mais aussi leur engagement à mes côtés. Et à l’issue de nos échanges, j’ai pensé, pour rattraper déjà le temps perdu par rapport à la saison que nous amorçons, de réunir bien que difficilement (mais nous avons pu le faire grâce à l’apport de mes soutiens et de mes réseaux) la somme de cinquante millions de francs CFA que nous mettons à la disposition du comité de gestion qui sera mis en place pour que l’AC Léopards commence déjà sa saison sportive », a-t-il expliqué, au terme de la rencontre. Le dirigeant sportif congolais qui a plus joué des matches de la coupe d’Afrique a ajouté, plus loin : « Cela est une gageur mais c’est un impératif  puisque nous avons la coupe d’Afrique à préparer. Le comité de gestion a une tâche ardue mais  je suis sûr qu’il se montrera à la hauteur de celle-ci ».

Visiblement, Rémy Ayayos Ikounga n’a pas rompu tous les contacts avec les Fauves du Niari. Car il a lui-même assuré qu’il suivra, en sa qualité de donateur, avec beaucoup d’intérêt le développement  de toutes les activités liées au club. « Je reste aussi un contributeur puisque chaque membre de la famille doit apporter sa contribution aux activités du club. Moi, comme tous les autres, je ferai mon devoir de membre de la famille, de supporter même si je ne suis plus actif », a-t-il promis.

« Cette passion m’a dévoré»

Le colonel a profité de l’occasion pour remercier tous ceux qui l’ont accompagné dans cette belle aventure qu’il a qualifiée d’exaltante et de leur exprimer sa profonde reconnaissance.  « Elle était tellement exaltante que je pourrai même avoir des larmes aux yeux si je continue à en parler. Je pense que tous ceux qui m’ont accompagné continueront à aimer l’AC Léopards. Quant à moi, je peux dire aux supporters de l’AC Léopards que je reste un des leurs et qu’à tout moment, mon soutien ne leur manquera jamais », a-t-il souligné, avant de souhaiter bon vent au comité de gestion qui, selon lui, se montrera à la hauteur de sa tâche et de sa mission.

Il a, par ailleurs,  reconnu qu’il ne dispose plus de force et d’engouement nécessaires pour relever  les prochains défis qui se présenteront aux Fauves du Niari.  « Vous savez que neuf saisons durant, j’ai tout donné à l’AC Léopards et au football congolais et même prétentieusement, je peux dire africain. J’ai donné de mon temps, de mon énergie, de mon intelligence.  J’aimerais même dire, sans fausse modestie, de ma poche. Et cette passion m’a dévoré. Je suis allé au bout de ma passion. Je n’ai plus la force et l’engouement nécessaires pour livrer encore de grandes batailles. Je peux même dire même ma santé a pris un coup. Il était temps, après plusieurs réflexions personnelles mais aussi l’interpellation de la famille, de passer le relais à d’autres », a argumenté Rémy Ayayos Ikounga.

Son règne à l’AC Léopards de Dolisie a été pour lui  une belle école puisqu’il reconnaît avoir  passé  de très belles années. Il a  récolté  des meilleurs souvenirs de sa  vie comme en témoigne  la coupe d’Afrique, en 2012,  et aussi des moments amères  à l’image de  l’ accident de Guelord Bebhey Ndey, lors de la 3e journée des matches de poules de la Coupe de la confédération 2015 face au Zamalek. « Cet accident de notre fils, Bhebey Ndey,  nous tourmente toujours. Il  nous taraude l’esprit chaque jour et chaque nuit.  Mais qu’à cela ne tienne, c’était une très grande expérience. Mais ce genre de décisions, on ne les prend pas facilement », a-t-il avoué, promettant quen dehors du football, il continuera à oeuvrer dans le domaine social et humanitaire.

Ce qu’il faut retenir des  neuf saisons d’Ayayos

Rémy Ayayos Ikounga a gagné seize trophées dont quinze au niveau national, sans compter la super coupe du Congo. Les Léopards messieurs  ont été  quatre fois  champions nationaux (2012,2013, 2016 et 2017) et cinq  fois vainqueurs de la  coupe nationale (2009, 2011, 2013, 2016 et 2017). Les dames aussi ont gagné à cinq reprises la  coupe du Congo et un titre national en 2016. Au niveau international, les Fauves du Niari ont remporté la coupe de la Confédération en 2012. Avec ce club, il a disputé plus de soixante-dix matches de compétitions africaines avec pour bilan : trente victoires, dix-sept nuls et vingt-six défaites. Les résultats parlent d’eux-mêmes.

 

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Rémy Ayayos Ikounga et les autres dirigeants de l’AC Léopards de Dolisie au sortir de la réunion d’urgence/Adiac

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire