Football : l’Islande et la Turquie sur la route des Bleus pour l’Euro 2020

0

Les Bleus, champions du monde, sont fixés. Les hommes de Didier Deschamps, éliminés de la Ligue des nations, connaissent désormais l’identité des équipes dont ils devront se défaire pour se qualifier pour le championnat d’Europe de football en 2020. Le tirage au sort, qui a eu lieu dimanche 2 décembre au Palais des congrès de Dublin, a placé sur le chemin de l’équipe de France cinq adversaires : l’Islande, la Turquie, l’Albanie, la Moldavie et Andorre.

« Cela aurait pu être pire, ça aurait pu être mieux, peu importe », a réagi le sélectionneur français. Pour espérer être présents à l’Euro, en juin 2020, les Français, finalistes malheureux de l’Euro 2016 à domicile contre le Portugal (0-1 après prolongation), devront décrocher la première ou la deuxième place de leur groupe de qualification, le groupe H. Cette phase éliminatoire se déroulera entre mars et novembre 2019, sur le format de matches aller-retour.

Si jamais les Bleus, qui rêvent de reproduire le doublé de leurs aînés au Mondial 1998 et à l’Euro 2000, échouaient dans cette quête d’une qualification, il leur resterait toutefois une autre opportunité de décrocher un ticket pour l’Euro 2020 : les barrages de la Ligue des nations.

Pour y participer, il suffirait qu’au moins deux équipes du Final Four de cette compétition (Pays-Bas, Suisse, Portugal, Angleterre) obtiennent leur billet d’accession à l’Euro via les éliminatoires classiques.

Les Pays-Bas retrouvent l’Allemagne

5Dans ce tirage au sort des groupes de qualification, l’équipe de France, grâce à son classement UEFA, bénéficiait du statut de tête de série. Les Bleus étaient ainsi assurés de ne pas avoir à affronter des équipes comme la Belgique, l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre ou encore la Croatie, qu’ils ont battue, en juillet, en finale de la Coupe du monde.

La « grosse » inquiétude concernait l’Allemagne, que la France avait affrontée dans la phase de qualification de la Ligue des nations (0-0 à Munich puis 2-1 à Saint-Denis), mais qui n’était pas classée parmi ces têtes de série pour l’Euro.

La « Mannschaft », après avoir chuté dès le premier tour lors du Mondial, puis fini à la troisième place de son groupe de qualification dans la Ligue des nations, a, en effet, été reléguée dans les classements et figurait dans le deuxième chapeau du tirage au sort. Les Allemands se retrouvent finalement dans le même groupe que les Pays-Bas.

La France hérite donc d’un groupe qui apparaît plutôt à sa portée. L’Islande, sans être une équipe-phare, est toutefois toujours susceptible de poser quelques soucis. Les Islandais avaient d’ailleurs failli surprendre les Bleus il y a un mois et demi en match amical, décrochant un match nul (2-2). Les deux équipes avaient été opposées en quarts de finale lors de l’Euro 2016 (5-2).

La Turquie figure, pour sa part, à un niveau inférieur dans le classement des équipes nationales, mais « ce n’est jamais évident d’aller jouer, il y a toujours une ambiance très chaude », a résumé Didier Deschamps.

La France et l’Albanie étaient dans le même groupe lors de l’Euro 2016 (2-0 pour les Bleus). « L’Albanie on avait souffert à l’Euro et on avait été battus il y a deux ou trois ans au mois de juin là-bas [défaite 0-1 en juin 2015 en amical] », a rappelé Guy Stéphan, l’adjoint de Didier Deschamps.

Les équipes du Final Four de la Ligue des nations dans des groupes différents
L’Angleterre, les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse, qualifiés pour le Final Four de la Ligue des nations, figurent dans quatre groupes éliminatoires différents pour l’Euro.

Dans le groupe A, l’Angleterre devra affronter la République tchèque, la Bulgarie, le Monténégro et le Kosovo.

Dans le groupe B, le Portugal trouvera sur son chemin l’Ukraine, la Serbie, la Lituanie et le Luxembourg.

Dans le groupe C, les Pays-Bas retrouveront donc l’Allemagne, mais devront aussi affronter l’Irlande du Nord, l’Estonie et la Biélorussie.

Dans le groupe D, la Suisse sera opposée au Danemark, à l’Irlande, à la Géorgie et à Gibraltar.

Les autres groupes sont ainsi composés :

Groupe E : Croatie, pays de Galles, Slovaquie, Hongrie, Azerbaïdjan.

Groupe F : Espagne, Suède, Norvège, Roumanie, îles Féroé, Malte.

Groupe G : Pologne, Autriche, Israël, Slovénie, Macédoine, Lettonie.

Groupe I : Belgique, Russie, Ecosse, Chypre, Kazakhstan, Saint-Marin.

Groupe J : Italie, Bosnie, Finlande, Grèce, Arménie, Liechtenstein.

Contraintes et restrictions

A noter que le tirage au sort pour cette phase de qualification de l’Euro 2020 a pris en compte certaines contraintes et restrictions à caractère extrasportif : il n’était pas question, par exemple, de voir figurer dans un même groupe des pays aux relations politiquement « sensibles » (Ukraine-Russie par exemple) ; il fallait également éviter la multiplication de longs déplacements pour les équipes d’un même groupe.

Par ailleurs, un même groupe ne pouvait héberger plus de deux nations parmi les douze qui accueilleront l’Euro 2020 (Angleterre, Allemagne, Azerbaïdjan, Danemark, Ecosse, Espagne, Hongrie, Irlande, Italie, Pays-Bas, Roumanie et Russie).

Tirage au sort des demi-finales de la Ligue des nations

Le tirage au sort des demi-finales de la nouvelle Ligue des nations aura lieu lundi 3 décembre à Dublin. Les pays qui restent en lice sont l’Angleterre, la Suisse, les Pays-Bas et le Portugal, champion d’Europe en titre.

La cérémonie se tiendra en début d’après-midi, après une réunion du comité exécutif de l’UEFA qui doit entériner la désignation de Porto et Guimaraes, au Portugal, comme villes hôtes des matchs. Les demi-finales s’y dérouleront les 5 et 6 juin 2019, tandis que la finale et le match pour la troisième place seront joués dans les deux villes portugaises le 9 juin.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire