Foire transfrontalière annuelle de la Cémac : des écrivains congolais prendront part à la 9e édition

0

L’événement qui se déroule chaque année dans la bourgade de Kyé-Ossi, située à la frontière entre le Cameroun, le Gabon et la Guinée équatoriale, se tiendra du 27 juin au 7 juillet.

La Foire transfrontalière annuelle de la Cémac (Fotrac), organisée par le Réseau des femmes actives de la Cémac (Refac), regroupe les acteurs de développement de tous les pays d’Afrique centrale et d’ailleurs. Foire multisectorielle, la Fotrac est un espace d’échanges et de partage d’expériences sur les projets intégrateurs et de développement. Elle est ouverte aux opérateurs économiques (en particulier les femmes) et aux acteurs au développement (administrations, chambres consulaires, organisations internationales, chancelleries, instituts de recherche…) de tous secteurs d’activités et de tous les pays de la zone Cémac pour l’intégration socio-économique et le développement du continent africain.

Pour sa neuvième édition, la Fotrac se tient cette année sur le thème  «Développement durable, intégration régionale, paix et sécurité : enjeux et défis de la libre circulation des personnes et des biens en zone Cemac ». La manifestation, dont la première tentative a eu lieu à Bangui (siège de la Cémac) en 2009, existe depuis 2010 et se déroule chaque année dans la bourgade de Kyé-Ossi. Une bourgade autrefois enclavée que la Fotrac contribue à développer et faire connaître. Outre les expositions-ventes de services et produits (agriculture, élevage et autres) la neuvième édition sera marquée par d’autres activités dont celles portant sur le thème retenu.

Concernant ce thème, Danielle Nlate, présidente du Refac, confiait aux Dépêches de Brazzaville qu’il s’agira aussi de regarder les enjeux et les défis du côté des gouvernants en matière de sécurité des personnes, vu les menaces dans la zone Afrique centrale (menaces en interne et en externe). Des questions sur la pacification et l’esprit d’Afrique seront aussi évoquées. Des conférences débats et ateliers sur les défis sécuritaires et les dangers de la circulation des armes légères dans la sous-région et les techniques de dénonciation auront également lieu. «Cela permettra de chasser la peur de l’inconnu par la sensibilisation, tant des gouvernants que de la base, sur les politiques mises en place par les Etats et de tirer profit des décisions»,  soulignait Danielle Nlate, lors de la première réunion du Comité régional de facilitation des échanges en Afrique centrale qui s’était tenue du 31 avril au 1er mai derniers, à Pointe-Noire, et à laquelle ce réseau avait pris part.

D’autres activités sont aussi prévues telles la visite des villes frontalières, l’ élection Miss intégration Cémac, animations culturelles et artistiques, exposés, sensibilisations, ateliers de formation et autres. Au programme, figure aussi la rencontre des écrivains du Congo (précisément de sa capitale économique Pointe-Noire) avec ceux du Cameroun. Il faut noter que la délégation congolaise attendue à l’événement sera conduite par la direction départementale du livre et de la lecture publique de la ville de Pointe-Noire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

-L’affiche de la 9e édition de la Fotrac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire