Florent Ibenge : l’heure du bilan

0

Les chances de se retrouver en Russie pour la Coupe du monde l’année prochaine sont quasiment infimes pour les Léopards de la RD Congo. Déjà les langues se délient, les internautes s’en mêlent pour évaluer le parcours du sélectionneur national Florent Ibenge à la tête des Léopards depuis près de 3 ans. Tout n’a pas été rose pour l’entraîneur de V.Club, mais les statistiques se penchent en sa faveur.

Souvent très critiqué par les Congolais pour ses choix tactiques, pourtant le  » coach Android » a fait rêver. N’est-il pas temps pour lui d’arrêter pour garder sa gloire ? Déjà, après l’elimination de la RDC contre Ghana (1-2) à la dernière Coupe d’Afrique des Nations 2017 organisée au Gabon, Ibenge s’était prononcé pour annoncer qu’il ne renouvellera pas son contrat à la tête des Léopards.

Creusant son parcours depuis son premier match jusqu’à ce jour, un observateur averti pense que beaucoup d’entraîneurs à la tête du staff n’ont pas fait comme lui.

 » D’autres avant lui n’auront réussi ni dans les stats, ni dans les objectifs! Sauf le Hongrois Ferenc Csadi (CAN 1968), et le Yougoslave Blagoje Vidinic (CAN 1974), point barre! Avec le recul du temps, l’on retiendra qu’il aura été un immense coach comme l’on n’a jamais eu depuis longtemps sur les bords du fleuve Congo… Par moment dans la vie, l’on a 1/4 de seconde pour décider. Ceux qui vous jugeront demain pour se faire une opinion de vous, auront tout leur temps!  », écrit Didi Mitovelli sur sa page facebook.

Faisant le bilan de Florent Ibenge avec les Léopards en 3 ans, il ajoute que  » 8 défaites donc en 34 matches officiels en un peu plus de trois ans! Et si ses poulains se retrouvaient, avec leur unique défaite à Tunis, dans d’autres groupes de ces éliminatoires du Mondial 2018, ils étudieraient en ce moment la carte de la Russie, et les différentes particularités de cet immense pays… Et ce serait en ce moment la bagarre entre la FECOFA et le ministère des Sports pour la gestion future de 4 millions de dollars alloués, depuis quelques temps, par la FIFA aux fédérations africaines pour la préparation de la plus grande compétition sportive au monde, histoire de rehausser le niveau du spectacle ».

Ce débat reste ouvert. Deux opinions s’entrechoquent : doit-on garder Florent Ibenge à la tête des Léopard ?

Source : Media Congo

Laisser un commentaire