Fizi : 4 miliciens Yakotumba tués dans des affrontements avec l’armée à Kabembwe et alentours

0

Les Forces armées de la République Démocratique du Congo se sont affrontées  depuis ce mardi 11 Juin 2019 avec des éléments armés du groupe Yakutumba dans le village de Kabembwe, situé dans le secteur de Tanganyika en territoire de Fizi au Sud du Sud-Kivu.

 L’information est confirmée par les FARDC. Dans un communiqué, la 33ième région militaire confirme que les militaires du secteur opérationnel Sukola2 Sud Sud-kivu ont réussi à détruire le campement de maïmaï Yakotumba et leurs alliés.

Le capitaine Kasereka, porte-parole de l’opération Sukola 2 Sud Sud-Kivu revèle que l’opération se poursuit dans la forêt de Ndobo dans le territoire de Fizi et le bilan fait état de 4 miliciens tués et 6 blessés. Un militaire FARDC a été également blessé dans ces combats.

« Les ennemis sont en fuite abandonnant derrière eux 4 corps des maimai , mais ont réussi à fouir avec 6 blessés.Dans cette opération, un militaire FARDC a déjà été blessé » dit le capitaine Dieudonné Kasereka.

Des populations déplacées

Une source sur place contactée par notre rédaction renseigne ces accrochages poussent les habitants de quitter leur village vers les localités voisines de Mugono et Lutabula. Les habitants sont toujours en fuite et le bilan n’est pas encore connu.

«Beaucoup d’habitants en fuite se dirigent à Mugono et Lutabula. Les militaires loyalistes s’installent pour le moment à Katoki et Masiti et les miliciens sont en débandade dans la brousse. »  ajoute la même source.

 
Les déplacés qui avaient fui des troubles intercommunautaires dans le secteur d’Itombwe, Kamombo et Kalingi et qui se sont installés à Tubuki, Kilumbi, Nakiele, Kanguli et Kakuku vivent dans la peur à cause de cette situation.

D’autres accrochages à Misisi

Au même moment, dit l’armé, un autre groupe maimai Yakotumba s’est infiltré et ouvert le feu sur une patrouille militaire dans la cité minière de Misisi la nuit de Mardi à ce Mercredi 12 juin 2019.

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont vite riposté. Ces miliciens ont jeté deux armes AKA 47 avant de prendre fuite, rapporte ce porte-parole militaire.

Des éléments FARDC à l’entrée de Misisi à Fizi. Ph. FARDC/Dieudonné Kasereka

Le commandant secteur opérationnel Sukola2 Sud Sud-Kivu a.i, le général de brigade Banza Kabulo Joseph demande à la population de rester calme et avoir confiance en son armée,mais aussi de se désolidariser des ennemis de la paix.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire