Financement du secteur agricole : les promoteurs de projets invités à la rationalité

0

Les 80 millions de dollars américains d’Afrexim bank octroyés à la République démocratique du Congo pour financer le secteur agricole seront affectés de manière rigoureuse. Tous les promoteurs intéressés doivent soumettre des projets bancables bien conçus avant d’espérer bénéficier d’un quelconque financement.

C’est ce qu’a prévenu le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Deogratias Mutombo Mwana Nyembo. C’était au cours d’un point de presse qu’il a tenu le mardi 21 Août dans son cabinet de travail, à l’issue de la 7ème réunion ordinaire du Comité de politique monétaire (CPM).  

Le gouverneur de la BCC a, par la même occasion, rappelé que les 80 millions USD d’Afrexim bank s’inscrit dans le cadre de l’initiative du gouvernement, dans sa stratégie d’industrialisation et de la diversification de l’économie de la République démocratique du Congo. Pour la RDC, a indiqué Deogratias Mutombo, l’agriculture occupe une place de choix.

« La RDC veut faire de l’agriculture un des piliers de l’émergence de l’économie nationale. En s’appuyant sur ce secteur, le pays veut répondre à la demande intérieure et extérieure », a expliqué Deogratias Mutombo.

Le gouverneur de la BCC a insisté sur le fait qu’avec l’agriculture, la RDC aura à créer en amont comme en aval plusieurs emplois.
« La Banque centrale du Congo s’est mise à négocier sur le marché des capitaux dans le but de trouver des fonds nécessaires pouvant permettre de financer le secteur agricole. Aujourd’hui, le résultat est palpable. 80 millions ont été trouvés auprès d’Afrexim bank. Cette fois-ci, on doit se rassurer de la rentabilité des projets soumis pour ne plus perdre. Même les projets publics seront examinés de manière rigoureuse », a déclaré Deogratias Mutombo.

Les promoteurs intéressés par ce fonds ont été ainsi invités à déposer leurs dossiers au ministère de l’Agriculture ainsi qu’au ministère de la Pêche et de l’Elevage. Après examen, les projets seront transmis au comité mixte et stratégique du gouvernement avant de les soumettre aux banques commerciales.

Pendant son speech, Deogratias Mutombo a eu à faire un compte rendu de la réunion des gouverneurs des banques centrales africaines à laquelle il a pris part pour le compte de la RDC.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire