Fête du trône : le Royaume du Maroc tient à relancer tous les aspects de sa coopération avec la RDC

0

Cette détermination du Royaume chérifien, inscrite dans le cadre de sa politique africaine, basée sur le pragmatisme et le partenariat gagnant-gagnant, a été exprimée par son ambassadeur au Congo-Kinshasa, Rachid Agassim, à l’occasion de la célébration du 18e anniversaire de l’accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au trône de ses Glorieux ancêtres.

L’ambassadeur de sa Majesté le Roi du Maroc en RDC, Rachid Agassim, a noté la volonté du Royaume chérifien, de relancer tous les dossiers de coopération avec la RDC. C’était le 30 juillet 2017, dans sa résidence, dans la commune de Ngaliema, à l’occasion de la célébration du 18e anniversaire de l’accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au trône de ses Glorieux ancêtres.

Devant le couple de l’attaché militaire du Maroc en RDC, le colonel Taqui, et la communauté marocaine vivant en RDC ainsi que plusieurs invités dont les ministres congolais de la Santé publique, le Dr Holi Ilunga, de Genre, famille et Enfant, Chantal Safu, des ministres provinciaux ainsi que les ambassadeurs et les chefs des mission diplomatiques en poste en RDC, l’ambassadeur Rachid Agassim, a rappelé que Sa Majesté le Roi Mohammed Vi a initié de très grands chantiers multiformes qui se concentrent sur l’ouverture politique, le développement économique et le progrès social. « Une approche visionnaire et clairvoyante qui vise la modernisation de notre pays dans le respect de ses traditions et de son identité », a souligné l’ambassadeur de sa Majesté le Roi de Maroc en RDC.

Le retour dans sa famille institutionnelle

Pour l’ambassadeur Rachid Agassim, le retour, au début de cette année et grâce à l’implication de Sa majesté le Roi, du Maroc à l’Union africaine, sa famille institutionnelle a été bien accueilli. Et, a-t-il souligné, ce retour « vise à amplifier l’engagement bilatéral du Royaume en Afrique, à donner plus de formes à la coopération sectorielle et à contribuer à l’agenda pour la paix et le développement en Afrique ».

De l’avis de l’ambassadeur Rachid Agassim, le Royaume du Maroc, dans sa politique africaine, basée sur le pragmatisme et le partenariat gagnant-gagnant, « ne ménagera aucun effort pour développer les relations avec la RDC à tous les niveaux ». Pour l’ambassadeur de sa Majesté le Roi du Maroc en RDC, un de ses priorités serait de relancer, de concert avec les autorités congolaises, tous les dossiers se rapportant à la coopération entre les deux pays. « Le Royaume du Maroc et la RDC ont, tous les deux, une histoire commune de soutien mutuel, sincère et constant. Ces relations devront impérativement se hisser au niveau escompté : celui des relations stratégiques à tous les niveaux et, en particulier, ceux relatifs aux investissements et échanges commerciaux », a expliqué l’ambassadeur Rachid Agassim, qui a rappelé que début juillet, les experts marocains et congolais ont finalisé les négociations relatives à la Convention tenant à éviter la double imposition et à prévenir l’évasion fiscale en matière d’Impôt sur le revenu. De l’avis de l’ambassadeur marocain, cette convention importante serait nécessaire pour encourager les investisseurs de part et d’autre.

Une nouvelle politique de migration

Après avoir souligné le succès remarquable qu’a connu le Forum de l’étudiant africain, qui s’est tenu dernièrement à Kinshasa et qui a permis aux jeunes diplômés de découvrir, à distance, le cadre global de l’enseignement supérieur privé au Maroc, l’ambassadeur marocain a noté que les étudiants congolais sont également parmi les grands bénéficiaires de bourses accordés par le Maroc à quelques milliers de jeunes venant de toute l’Afrique.

Rachid Agassim a également rappelé que le Maroc, terre africaine par excellence, a entamé une nouvelle politique de migration. Cette dernière est basée, a-t-il relevé, sur une approche de solidarité et d’humanisme. Selon l’ambassadeur, une première phase de cette politique a permis la régularisation de la situation de plus de 20 mille personnes se trouvant au Maroc, dont  la majorité venant des pays africains. « Deux mille six cents Congolais ont bénéficié  de cette mesure », a précisé Rachid Agassim, qui a noté que désormais, ces personnes ont le droit de résider au Maroc, d’y travailler et surtout de bénéficier des services publics dont l’éducation et la santé.

Parlant particulièrement de la situation dans son pays d’accueil, l’ambassadeur du Royaume de Maroc a affirmé que la RDC, pour lui, était une merveille africaine, riche par ses hommes et ses femmes d’abord et par sa culture de tolérance et d’ouverture ensuite, alors que l’on a tendance à répéter seulement que le pays était un scandale géologique. Ce qui l’a amené à souhaiter plein succès au processus politique en cours dans le pays, espérant que son aboutissement apportera paix et sécurité et surtout progrès et prospérité pour le peuple congolais. Il est, en effet, noté que la Fête du Trône, qui marque cette année, le XVIIIe anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI au trône, est une importante occasion permettant à toutes les composantes de la nation marocaine de réaffirmer l’attachement indéfectible au Glorieux Trône Alaouite, garant de l’unité, de la stabilité et de l’identité plurielle du Maroc.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire