Fête du livre : l’Institut français fier d’accueillir Yasmina Khadra

0

L’écrivain algérien, présenté comme l’un des plus grands auteurs africains encore en vie, est visiblement l’hôte de marque de la cinquième édition du festival kinois organisé sur sept sites et qui reçoit une quinzaine d’auteurs de cinq pays francophones du 14 au 18 novembre.

Fête du livre  : l’Institut français fier d’accueillir Yasmina KhadraC’est avec un bel entrain que le directeur délégué de l’Institut français (IF), Samuel Pasquier, a fait la présentation de Mohammed Moulessehoul, plus connu sous son nom de plume (pseudonyme composé des deux prénoms de son épouse), face aux médias le 8 novembre. « Nous saluons la présence de Yasmina Khadra qui est aujourd’hui l’un des plus grands auteurs africains vivant, édité dans de dizaines de langues et ayant vendu des centaines de milliers, même plus d’un million d’exemplaires », a-t-il dit pour commencer. Et d’ajouter : « C’est à ce jour un des auteurs de premier plan de la littérature africaine. Nous sommes très, très fiers de compter sur sa présence ». Par ailleurs, il y a lieu d’en savoir davantage sur l’auteur en lisant sa prestigieuse présentation faite dans le programme de l’événement posté sur le site de l’IF.

L’on retiendra aussi de la programmation de cette cinquième édition de la Fête du livre  que c’est à l’IF que Yasmina Khadra tiendra sa première conférence. Ce sera à la médiathèque de la Halle de la Gombe, à quelques heures de l’ouverture solennelle de l’événement, le 14 novembre. Cette rencontre prévue pour deux heures, soit de 15h à 17h, portera sur son ouvrage intitulé L’équation africaine. Le choix de l’œuvre n’est pas fortuit. Il cadre avec le thème du festival qui, cette année, est « Histoires d’Afrique, histoires d’avenir ».Fête du livre  : l’Institut français fier d’accueillir Yasmina Khadra

Quant à sa deuxième conférence, Yasmina la tiendra à l’Université protestante du Congo la matinée du 15 novembre. Il consacrera une heure et demie, de 10h à 11h30, à entretenir l’assistance sur son roman A quoi rêvent les loups. Cette publication de 1999 est perçue comme « un document saisissant sur la tragédie algérienne des années quatre-vingt-dix ».

De toutes les rencontres personnelles de cet auteur avec le public, il semble que celle de l’après-midi du 16 novembre sera de la plus grande importance. Vraisemblablement, il y sera question de l’ensemble de sa carrière littéraire s’il faut s’en tenir au thème « Yasmina Khadra, une voix de l’Afrique et au-delà ». L’IF servira de cadre à cette dernière conférence assurément destinée à un public plus large que les précédentes car elle se tiendra sous la Grande halle de 16h à 18h.

Outre ses rendez-vous particuliers avec le public, Yasmina Khadra participera aussi à la conférence générale autour du thème de la manifestation. Celle-ci réunira trois autres éminents écrivains du continent, notamment Janis Otsiemi du Gabon, Bibish Mumbu et Mukala Kadima-Nzuji de la RDC en compagnie desquels il s’adressera à l’assistance sur ces fameuses « Histoires d’Afrique, histoires d’avenir ».

 

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Yasmina Khadra Photo 2 : Les organisateurs de la Fête du livre lors de la conférence de presse (Adiac)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire