Festival La Gacilly-Baden photo: Baudouin Mouanda exposera sur la Sape

0

Pour une manifestation prévue en plein air dans les ruelles de Baden, en Autriche, le photographe congolais participera à cette exposition tirée d’une sélection unique de photographies décrivant l’Afrique comme continent fascinant sous la devise « J’aime l’Afrique ».

Baudouin Mouanda préparatifs du Festival de la photographie de Baden 2018 en AutricheDu 8 juin au 30 septembre, le plus grand festival de photographie d’Europe se rendra à Baden, en Autriche, avec trente-cinq expositions personnelles et deux mille photos de La Gacilly, ville de Bretagne, en France. Les visiteurs découvriront un événement en plein air avec des galeries à l’extérieur et des photographies sur des écrans de 70 m². Ainsi, les places, les ruelles et les jardins de Baden se transformeront en un véritable « village-image ». Parmi les photographes retenus, Yann Arthus Bertrand et le spécialiste des œuvres sur la Sape, Baudouin Mouanda.

Ce partenariat entre La Gacilly et Baden est né d’une vision issue de la collaboration des deux maires, Jacques Rocher et Stefan Szirucsek, avec l’idée de Lammerhuber d’étendre le festival de photos de La Gacilly au festival photo de La Gacilly-Baden.

Il complète le travail de La Gacilly en l’élargissant et en l’intégrant dans un contexte européen, soutenu par « le désir de montrer au public que la culture est fondamentale en Europe (…) et que (…) grâce à la photographie, l’Autriche et la France peuvent tous contribuer à cette dynamique », écrit ainsi l’écrivain européen, Jacques Rocher, maire de La Gacilly, à son homologue de Baden, Stefan Szirucsek.

C’est à Baden, en symbiose avec le respect de la nature, la beauté de stations thermales, l’excellence de son art avec des artistes et compositeurs célèbres tels que Mozart, Beethoven, Schnitzler, Bertha von Suttner, Kornhausel, Otto Wagner, Milloecker, Kalman, Zweig, Reinhardt et bien d’autres, auxquels s’ajoute le bien-être qu’elle offre à ses résidents, que Baudouin Mouanda ira proposer au public ses travaux sur la Sape.

« C’est un nouveau public de connaisseurs », avoue le jeune congolais. « J’ai hâte de lui offrir la possibilité de découvrir l’environnement du cadre vie de la société des ambianceurs et des personnes élégantes (Sape) du Bassin du Congo. J’apporte de quoi les étonner et les surprendre par mes images », assure le récent lauréat du concours international de photographie Alliance française en Espagne et EFTI, édition 2017.

Légendes et crédits photo : 

Photo : Baudouin Mouanda préparatifs du Festival de la photographie de Baden 2018 en Autriche

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire