Festival international des courts métrages: l’édition pilote sera lancée le 30 août

0

Initiée par le cinéaste Michael Gandoh, la manifestation se tiendra à Pointe-Noire, jusqu’au 1er septembre, sur le  thème principal « Produire pour exister ». 

Le rassemblement annoncé des cinéastes et cinéphiles veut être une vitrine du cinéma congolais en général et du court métrage en particulier. Ainsi, pendant trois jours et dans les trois sites prévus pour la circonstance, à savoir l’Institut français du Congo (IFC) le Cercle civil et le CPGOS, le public va apprécier les seize projections des films congolais et étrangers retenus par la programmation. 

 En marge des projections, les cinéastes, acteurs ou professionnels de l’audiovisuel vont se reunir autour d’une table ronde pour parler de leur art. Un atelier de formation sur la réalisation de films est également prévu.

Ce festival qui bénéficie du partenariat de l’IFC veut développer à terme, au travers de ses activités, un travail d’éducation, de sensibilisation et de formation à l’endroit des réalisateurs en devenir qui, à travers des œuvres cinématographiques de fiction ou documentaire, vont mettre en exergue leurs capacités de création et leur talent.

Michael Gandoh est un réalisateur de films de fiction et de documentaire. Primé meilleur réalisateur en avril 2017 lors de la troisième édition du festival du cinéma congolais « Ya beto », il a créé son label de production Bilili ya Africa films corporation pour apporter sa pierre à l’édifice d’un cinéma congolais professionnel et compétitif.

L’édition pilote du festival, dite édition zéro, prépare le lancement de la première édition prévue pour juillet 2019. Le festival international des courts métrages  veut exister aux côtés des autres festivals internationaux du court métrage tels Limoges, Dinard ou Lille, en France.

 

Légendes et crédits photo : 

Michael Gandoh, l’initiateur du festival / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire