Félix Tshisekedi empêché de visiter Diongo et Muyambo à la prison centrale de Makala

0

Le chef du Rassemblement, Félix Antione Tshilombo Tshisekedi s’est vu empêcher poliment dimanche de rendre visite à Franck Diongo et Jean Claude Muyambo considérés par l’opposition radicale comme de prisonniers politiques. Pourtant, le dimanche est une journée normale de visite.

Le leader du Rassemblement est arrivé vers 12h00 à la prison centrale de Makala. Au moment où il voulait entamer des formalités pour accéder dans l’enceinte de la prison, le directeur de la prison lui a fait parvenir un message tranchant, le rappelant que son accès était conditionné par l’autorisation préalable du Ministre de la justice.

La porte lui a été tout simplement fermée par les gardiens. « Mesure liberticide et anti-démocratique », dénonce un de ses proches. Fatshi a été tout contraint de rebrousser chemin. Pour Me Péter Kazadi, il s’agit d’une violation grave de la liberté de mouvement d’un citoyen congolais. La mesure a été sélective d’autant plus que d’autres personnes ont été autorisées à rendre visite aux leurs détenus au même centre pénitentiaire, ajoute un membre des Forces du progrès de l’Udps, une des branches les plus actives de la jeunesse du parti. « Il s’agit de la violation de droits et libertés de Félix Tshisekedi et de prisonniers qu’il voulait visiter », hurle Péter Kazadi.

A l’Udps, des voix se sont élevées pour dénoncer l’acharnement du président Kabila contre la personne de Félix Tshisekedi, l’un de ses farouches opposants. Le Rassemblement accuse, d’ailleurs, le président Kabila de vouloir se maintenir au pouvoir, après son deuxième et dernier mandat constitutionnel.

Malgré cette campagne d’intimidation contre Félix Tshisekedi, le parti d’Etienne Tshisekedi appelle le peuple congolais à user de l’article 64 de la constitution pour mettre fin au régime Kabila.

Alphonse Muderhwa

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire