Félix Tshisekedi à Beni :« nos frères de « Lamuka » ne veulent pas d’élections»

0

Dans un meeting animé ce mercredi 12 décembre 2018 dans la ville de Beni (province du Nord-Kivu), le candidat président Félix Tshisekedi de la coalition «Cap pour le Changement» a indiqué que les militants de la coalition Lamuka ne veulent pas d’élections et veulent les perturber.

« Nos frères de Lamuka ne veulent pas d’élections. Ils veulent qu’on casse des machines, qu’on perturbe les élections. Dans ce cas là, comment allons-nous changer le destin des Congolais. Nous, on veut aller aux élections que seul le peuple surveille, pour que l’opposition gagne. Cessez de parler avec eux et dites leur qu’ils sont dans l’erreur. Ils veulent le prolongement des souffrances du peuple de Beni. Nous, on vient ici pour nous rendre compte de la situation que traverse le peuple de Beni. Nous ne sommes pas venus ici pour nous bagarrer. Mais, ce sont eux qui sont dans l’erreur. Soyez mobilisés pour les élections du 23 décembre. Quand vous finirez de voter, ne rentrez pas à la maison, restez au bureau d’élection. Voilà ce que nous sommes en train de dire à nos frères. Mais voyez comment ils perturbent nos meetings. Mais quand le candidat numéro 13 viendra ici, ils ne feront pas ça. Notre adversaire c’est le numéro 13, le kabilisme, ceux qui nous amènent l’insécurité ici à Beni… », a déclaré Félix Tshisekedi en Lingala.

«Une fois élu, nous allons nous installer à Beni jusqu’à la fin de l’insécurité».

Parlant de la situation sécuritaire dans la région de Beni, le candidat président Félix Tshisekedi a annoncé sa volonté de s’installer à Beni avec Vital Kamerhe son Premier ministre, s’il est élu, ainsi que l’état-major de l’armée jusqu’à la fin de l’insécurité.

« une fois élu, nous viendrons, moi et Vital Kamerhe nous installer ici à Beni, et installer l’état-major de la république ici à l’est. Nous allons rester ici jusqu’à ce que le problème d’insécurité soit résolu. Voilà ce que nous sommes venus vous dire. Dites à vos gens là que ce sont des irresponsables et des inconscients. Ils ne comprennent pas que leur ennemi ce n’est pas nous. Quand ils veulent nous affaiblir, ils s’affaiblisent eux mêmes» a ajouté le candidat.

La délégation s’est en suite rendue dans la ville de Butembo dans la même province. Il sied de signaler que c’est le deuxième candidat président à être arrivé dans cette ville.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire