F1/GP de Chine: le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) s’impose en cavalier seul

0

Lewis Hamilton a maîtrisé la course de bout en bout dans ce Grand Prix de Chine. Le Britannique, parti en pole position, n’a jamais été inquiété par ses concurrents.

A Shanghaï dimanche, Lewis Hamilton (Mercedes) a pris sa revanche sur Sebastian Vettel (Ferrari), qui l’avait battu en Australie. L’Anglais a devancé l’Allemand et Max Verstappen (Red Bull), pourtant parti de la 16e place.

F1/GP de Chine: le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) s’impose en cavalier seul

Parti en pole et jamais inquiété, Hamilton a décroché sa 54e victoire. Félicité par radio par son ingénieur – « C’est une grande course, mon pote. Un coup de maître »- Hamilton a encouragé son équipe à « continuer de pousser ». Sebastian Vettel, vainqueur à Melbourne, prend la deuxième place et Verstappen, auteur d’une superbe remontée, complète le podium. 

Lewis Hamilton : « Le championnat le plus serré que j’aie connu »

F1/GP de Chine: le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) s’impose en cavalier seul

Sur le podium du Grand Prix de Chine, le vainqueur de la course, Lewis Hamilton, a reconnu que la lutte avec Sebastian Vettel sera particulièrement serrée. « Je crois que ça va être l’un des plus serrés, si ce n’est le plus serré auquel j’ai participé et j’ai hâte de pouvoir en découdre non seulement avec Sebastian (Vettel) mais aussi avec les autres gars qui vont se mêler à la lutte. On disait justement qu’on a tous les deux poussé à fond. Ces 20 derniers tours on se rendait coup pour coup. Je n’arrêtais pas de demander ses temps pour que je puisse faire pareil et il se rapprochait peu à peu, mais j’ai réussi à rester en tête », a-t-il declaré.

La chevauchée fantastique de Max Verstappen

F1/GP de Chine: le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) s’impose en cavalier seul

Max Verstappen a été élu « Driver of the Day » de la course du GP de Chine 2017 de Formule 1 par les internautes après avoir terminé sur le podium en partant de la 16e place sur la grille !

La plus belle performance de ce deuxième dimanche de course est toutefois à mettre au crédit de Max Verstappen (Red Bull). Le jeune prodige néerlandais, qui avait connu des soucis en qualifications, est remonté de la 16e à la 3e place. Notamment grâce à un début de course époustouflant sur une piste humide.

Rien que dans le premier tour, le Néerlandais a remonté neuf de ses adversaires, pour retrouver sa place parmi les meilleurs. Il a ensuite effacé notamment les deux Finlandais du paddock, Kimi Räikkönen (Ferrari), 5e, et Valtteri Bottas (Mercedes), 6e après un tête-à-queue, ainsi que son coéquipier australien Daniel Ricciardo, 4e.

Malgré une petite frayeur dans le dernier tour, Max a conservé l’avantage sur son équipier Daniel Ricciardo. Red Bull s’offre ainsi la quatrième place avec l’Australien Daniel Ricciardo, qui avait été contraint à l’abandon devant son public à Melbourne. Suivent les deux Finlandais du paddock, Kimi Räikkönen (Ferrari) et Valtteri Bottas (Mercedes).

Vettel:  » Nous étions plus rapides »

F1/GP de Chine: le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) s’impose en cavalier seul

Vettel aussi a réalisé un joli numéro, passant successivement Räikkönen, Ricciardo puis Verstappen entre le 20e et le 28e tour, pour s’installer à la deuxième place.

« Je pense que nous avons été un peu malchanceux », a réagi par radio l’Allemand, qui pointe à 6 secondes d’Hamilton. « J’avais la sensation que nous étions plus rapides. Nous n’avons pas pu le prouver cette fois mais nous le ferons la prochaine. »

Ceux qui craignaient de s’ennuyer en 2017 peuvent commencer à se rassurer. Les monoplaces – plus larges, conformément au changement de réglementation technique, et a priori moins performantes en ligne droite, surtout quand elles se suivent – sont malgré tout capables de dépasser.

Les abondons

Le violent accident d’Antonio Giovinazzi au Grand Prix de Chine

Cinq pilotes n’ont pas bouclé ce GP, à commencer par les deux McLaren-Honda de l’Espagnol Fernando Alonso (transmission) et du Belge Stoffel Vandoorne (essence), qui multiplient les ennuis mécaniques depuis les essais hivernaux.

Le Canadien Lance Stroll (Williams), accroché par le Mexicain Sergio Pérez (Force India), est sorti de piste dès le premier tour, pour finir sa course dans les graviers.

Puis le novice italien Antonio Giovinazzi (Sauber) a perdu le contrôle de sa monoplace au niveau de la ligne, sur une partie humide de la piste, heurtant un muret et provoquant la neutralisation de la course par la voiture de sécurité au 4e tour.

Le Russe Daniil Kvyat (Toro Rosso), enfin, est sorti sur un tête-à-queue au 19e tour.

Le classement des pilotes

Les deux rivaux annoncés pour le titre partagent desormais la tête au classement avec 43 points le temps d’une semaine – avant la troisième manche du Championnat du monde qui aura lieu dès dimanche prochain – lors du Grand Prix du Bahreïn.

 

 

 

Source : Media Congo

Laisser un commentaire