Exposition : les photos de Robert Nzaou magnifient les mets congolais

0

Le 28 septembre dernier à Pointe-Noire, alors que la nuit revêt la ville de sa cape noire, le photographe professionnel prend d’assaut la voie publique pour un vernissage particulier et original. En effet, l’artiste a choisi les rues de la ville économique pour faire découvrir ses oeuvres  à un large public et dans le but de favoriser une proximité avec ce dernier.

« Traditionnellement, les expositions se déroulent dans de beaux espaces, où il n’y a qu’un petit groupe  de gens conviés pour la circonstance. L’art ne doit pas être réservé à une certaine élite et en tant qu’artiste, mon travail c’est aussi de permettre à la population qui habite les quartiers reculés d’admirer ces chefs-d’œuvre », a souligné le photographe.

Dénommé  »Madia ya bwala », qui veut tout simplement dire « la nourriture de chez nous » en kikongo, ce projet a pour but de mettre en avant la nourriture du Congo profond, celle  de nos grands-parents et dont on consomme de moins en moins aujourd’hui.

Cette exposition qui s’inscrit dans le cadre du concept « En attendant votre pub j’expose », initié et développé par Sylvie Bayonne de Matombi Productions, cadre parfaitement avec la vision de Robert Nzaou qui consiste à apporter l’art dans la rue. La rue qui est la source d’inspiration par essence de l’artiste. Lancée le 28 septembre au rond-point Joseph-Pouabou, l’exposition se poursuit dans les grandes artères de la ville à travers les panneaux publicitaires de l’agence Atlas Congo.

Ainsi, « tout le monde pourra déguster et savourer les mets artistiques que je leur sers à travers Madia ya bwala », se réjouit Robert Nzaou, avant d’indiquer: « Ce projet est un hommage à nos mets locaux tels le mwamba, le saka saka, binduku… ces aliments bio pleins de vitamines et bons pour la santé. Car avec la montée des fast food (sandwich, burgers, frites de pomme de terre), on voit de moins en moins les aliments locaux dans les restaurants ».

À travers son objectif, l’artiste peint des fresques du quotidien. « La photographie est pour moi le meilleur moyen de raconter des histoires autour de nous, les photos de rue sont un miroir pour la société. Avec mon appareil photo, j’arrive à montrer au reste du monde ce que nous sommes, un peuple fier et élégant », témoigne Robert Nzaou.

Notons que le concept « En attendant la pub…j’expose » est né d’un besoin de démocratiser la peinture, la photographie, en donnant aux artistes un autre espace d’exposition que celui attendu des galeries. Il s’agit de mettre en place un nouveau concept: une exposition vue par tous et pour tous dans la rue.

 

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Robert Nzaou

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire