Exposition économique et commerciale sino-africaine: le Congo prend part à la manifestation

0

La ville de Changsha, dans la province de Hunan, en Chine, abrite du 27 au 29 juin, la première édition de l’événement qui réunira les délégués chinois, des organisations internationales et des cinquante-quatre pays d’Afrique. Une délégation congolaise composée des membres du gouvernement et d’autres acteurs prend part à cette exposition.

« Coopération gagnant-gagnant pour un partenariat économique plus étroit Chine-Afrique », c’est le thème de la rencontre qui s’inscrit dans le droit fil des conclusions de la dernière édition du Forum sur la coopération sino-africaine, tenue en septembre 2018 à Beijing, la capitale chinoise.

L’exposition de Changsha représente une opportunité supplémentaire pour les parties chinoise et africaine de renforcer davantage leurs liens économiques et commerciaux.

Elle devrait aussi leur permettre de promouvoir les échanges économiques, de même que la coopération dans les domaines du commerce, des investissements, des techniques agricoles, des infrastructures, des finances, de l’énergie, de l’industrie.

Premier partenaire commercial de l’Afrique, la Chine entend apporter une forte impulsion au développement de ses relations avec le continent noir à travers une coopération fondée sur l’entente, le respect mutuel et le principe du partenariat gagnant-gagnant. L’expansion économique de la Chine influe sur ses relations avec l’Afrique.  

Le volume des échanges commerciaux entre les deux parties a connu un bond spectaculaire passant de sept cent soixante-cinq millions de dollars en 1978 à cent soixante-dix milliards de dollars en 2017. Il était estimé à deux cent vingt milliards de dollars en 2015 et pourrait atteindre quatre cents milliards de dollars en 2020, selon les statistiques du Fonds de développement Chine-Afrique.

Le stock des investissements chinois sur le continent africain était évalué à quelque cent dix milliards de dollars en 2018. Plus de la moitié des Etats africains ont porté leur coopération avec la Chine au niveau du partenariat stratégique global.

Cette coopération se développe aussi dans le cadre de l’initiative chinoise « la Ceinture et la route », de l’agenda 2063 de l’Union africaine, des Objectifs de développement durable (2030) des Nations unies.

 

 

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire