Exploitation minière et forestière à Kellé : Congo Dejia Wood Industry et Agil-Congo invitées à respecter leurs cahiers dee charges

0

La Dynamique pour la renaissance de Kellé (DRK), que préside Jean-Pierre Agnangoye, vient de publier un mémorandum dans lequel cette organisation de la société civile a invité les deux sociétés opérant à Kellé, dans la Cuvette ouest, à respecter leurs engagements.

La DRK, en effet, après analyse à l’issue de la première édition des Journées économiques du district de Kellé, s’est rendue compte qu’en dépit des cris de cœur de la population de ce district suite aux mauvais traitements dont elle est victime, Congo Dejia Wood Industry et Agil-Congo sont demeurées silencieuses et indifférentes.

Au regard de cet état de chose, les membres de la DRK ont interpellé les pouvoirs publics à prendre des mesures afin de faire appliquer les lois et règlements en vigueur dans le domaine de l’exploitation minière et forestière.

De même, ils ont suggéré au Sénat et à l’Assemblée nationale de mettre en place une commission d’enquête parlementaire pour évaluer les impacts des activités de ces deux sociétés et les niveaux d’exécution de leurs engagements, conformément aux prescriptions légales.

En outre, la DRK a recommandé la suspension momentanée des activités de ces deux sociétés et la subordination de leur reprise à la réparation préalable des dommages divers subis par la population et, le cas échéant, le retrait définitif des titres qui leur ont été attribués.

Par ailleurs, la DRK a proposé aux autorités compétentes de sanctionner les agents des administrations publiques supposés être complices de ces deux sociétés. C’est ainsi que cette organisation de la société civile appelle la population du district de Kellé, victime des mauvaises pratiques de Congo Dejia Wood Industry et Agil-Congo, à se mobiliser pour protéger les ressources naturelles congolaises et à défendre ses intérêts.        

		

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire