Etoile du Kivu : après 8 mois de suspension, Mushi Bonane réhabilité par la Commission de Recours de la Fecofa

0

La commission de recours de la Fédération Congolaise de Football Association (Fecofa) a réhabilité le président de coordination du Football Club Étoile du Kivu Sylvanus Mushi Bonane, après plus de huit mois sous une suspension de la commission de discipline de l’instance qui gère le football en République Démocratique du Congo.

C’est après avoir siégé en date du 11 juin dernier au sujet  du litige qui opposait l’homme fort des Oranges du Sud-Kivu (Mushi Bonane),  à la Fédération Congolaise de Football (Fecofa).

Cette commission  (la Commission de Recours de la Fecofa) a donc annulé la décision de la Commission de discipline de la Fecofa. Celle-ci  suspendait le président du FC Étoile du Kivu pour une durée de 12 mois ferme, avec payement d’une amande de cinq milles dollars américains.

La commission de Recours signale qu’une personne incriminée d’un fait ne peut être sanctionnée, non seulement qu’après avoir été entendue, mais surtout que les preuves de sa culpabilité ne soient rapportées. Tel  a pas été le cas face à monsieur Sylvanus Mushi Bonane.

Le président du FC Etoile du Kivu avait été accusé d’avoir tenu des propos discourtois à l’égard de la Fecofa au plateau de la Radio Okapi, et pour avoir fixé le montant que celle-ci (Fecofa) allait verser au FC Etoile du Kivu en cas de victoire dans le dossier qui l’opposé à cette fédération au Tribunal Arbitral du Sport à Lausanne(en Suisse).

Pour rappel, tout avait commencé lors de l’affaire qui opposait Étoile du Kivu à Bukavu-Dawa sur le dossier de la qualification ou non du Willy Murhula, alors médecin du club noir et blanc. La Fecofa avait à cette époque donné raison aux oranges et Blancs, avant que l’affaire ne puisse rebondir et la  raison ne soit donnée aux accusés pour la deuxième fois.

C’est alors qu’une confusion avait poussé le président de Étoile du Kivu à aller au TAS, ce qui n’avait apparemment pas plu à la Fecofa qui n’avait pas tardé à faire tomber sa décision suspendant monsieur Bonane.

C’est surement un ouf de soulagement dans le camp des oranges de Bukavu, qui verront  leur président  de retour après huit mois d’interdiction à toute activité sportive ; une situation qui avait laissé Yannick Birindwa et ses coéquipiers orphelins et surtout aux sympathisants de cette équipe durant toute une saison sportive.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire