États-Unis : plusieurs blessés dans une fusillade près du siège de la NSA

0

Au moins trois personnes ont été blessées mercredi dans l’État du Maryland, sur la côte Est américaine, au cours d’une fusillade qui a éclaté près du siège de l’agence américaine de renseignement NSA. Un suspect a été arrêté.

Trois personnes ont été blessées par balles et une personne a été placée en détention mercredi aux Etats-Unis à l’issue d’une fusillade qui s’est produite près du siège de la NSA (Agence nationale de sécurité) à Fort Meade dans le Maryland, rapportent les médias locaux.

Au moins un blessé dans la fusillade

D’après des images diffusées par les télévisions, un véhicule noir de type SUV s’est encastré près d’une porte du complexe et le pare-brise semble porter des impacts de balles. Une personne menottée pouvait aussi être vue assise sur le trottoir. Sur Twitter, la police a annoncé la fermeture des axes routiers situés à proximité de Fort Meade, en lien avec une possible fusillade. 

« Nous pouvons confirmer qu’une personne a été blessée et nous ne savons pas dans quelles circonstances », a indiqué un porte-parole de Fort Meade à l’AFP. Ce complexe militaire, situé à une demi-heure de route de Washington, est l’un des endroits les plus sécurisés du pays. Selon la chaîne locale ABC 7 News, trois personnes ont été blessées par balle et un suspect a été arrêté.

Situation « sous contrôle »

La NSA a diffusé un communiqué précisant que les autorités traitaient un incident à l’entrée de son complexe, que la situation était « sous contrôle » et qu’il n’existait aucune menace à la sécurité.

« Le président a été informé de la fusillade à Fort Meade. Nos pensées et nos prières accompagnent toutes les personnes qui ont été touchées », a déclaré de son coté la Maison-Blanche dans un communiqué.

Une enquête a été ouverte par la police américaine mais le département de police du comté de Anne Arundel dans le Maryland, où se trouve la NSA, a annoncé sur Twitter qu’il n’était pas en charge de l’enquête.  

En mars 2015, deux individus avaient tenté de forcer l’entrée de la NSA à bord de leur SUV. Les gardes avaient ouvert le feu sur leur véhicule, tuant l’un des occupants. Selon les médias, les deux personnes étaient sous l’emprise de drogues et s’étaient trompées de chemin.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire