Etats-Unis: le «shutdown» a aussi des conséquences sur le trafic aérien

0

Avec, jusqu’ici 23 jours de blocage, jamais un « shutdown » n’aura duré aussi longtemps dans l’histoire américaine et pour la première fois ce week-end, ce sont même des services considérés essentiels cessent en partie de fonctionner, comme à l’aéroport de Miami.

Aux Etats-Unis on ne plaisante pas avec la sécurité. Alors en cas de « shutdown » certains secteurs indispensables restent en activité. Parmi eux la TSA, l’administration américaine de la sécurité et des transports.

Car ce sont les agents de la TSA qui gèrent tous les jours aux frontières et dans les aéroports, les arrivées et les départs de millions de voyageurs en provenance et à destination du monde entier.

Une épidémie de « grippe bleue »

Seulement voilà, 23 jours sans salaire c’est long et les arrêts maladie se multiplient. Les agents de la TSA ne se rendent plus au travail. Leur absence porte même un nom, « la grippe bleue », en référence à la couleur de leur chemise.

Résultat : l’aéroport de Miami est contraint de fermer un terminal. Une fermeture partielle, tous les jours à 13h. Les vols, prévus ne sont néanmoins pas annulés mais transférés vers les terminaux voisins.

Salaires toujours gelés

Les contrôleurs de la TSA, toujours en activité devront donc redoubler d’effort pour gérer cette charge de travail supplémentaire due à l’absence de leur collègue, et tout ça gratuitement bien sûr. Tant que le « shutdown » perdurera leurs salaires resteront gelés.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire