Etats-Unis /Congo : Todd P. Haskell souligne la nécessité de renforcer les liens commerciaux

0

A l’occasion de la célébration, le 9 juillet à Brazzaville, du 243e anniversaire de l’indépendance de son pays, l’ambassadeur des Etats-Unis a réitéré la volonté de son pays d’aider le Congo dans la diversification de l’économie.

Dans son discours, l’ambassadeur Todd P. Haskell a rappelé la position de leader des Etats-Unis dans les domaines scientifique, technologique, d’innovation et d’entrepreneuriat, tout en exprimant sa satisfaction d’annoncer la création récente d’une chambre de commerce américaine au Congo, un autre moyen, a-t-il indiqué « d’emmener et de partager l’innovation américaine sur le territoire congolais ».

C’est dans ce même esprit, a-t-il expliqué, que les Américains travaillent avec leurs partenaires congolais « pour inculquer aux jeunes des connaissances et des compétences du XXIe siècle, et pour soutenir la diversification de l’économie et des liens commerciaux plus étroits entre les Etats-Unis et le Congo », expliquant: «Nous travaillons aux côtés du gouvernement congolais et autres partenaires de la société civile pour améliorer l’accès à un apprentissage de qualité en anglais ».

Cependant, a-t-il nuancé, les deux pays doivent renforcer leurs liens commerciaux, en vue d’attirer plus d’investissements. L’ambassadeur estime qu’ « il reste encore beaucoup à faire » car, « les entreprises ont besoin de stabilité, d’infrastructures, de systèmes bancaires opérationnels et transparents, d’absence de barrière en matière de visa, d’un régime fiscal transparent et de partenaires fiables ». Selon lui, « chaque Congolais mérite une chance de réussir ».

Aperçu historique des événements majeurs…

En cette journée commémorative, l’ambassadeur s’est souvenu également des événements majeurs ayant marqué l’histoire américaine, portant sur trois thèmes différents : la tragédie, le progrès et la réussite.

Le premier thème rappelle la célébration, cette année, du 400e anniversaire du début de la traite des esclaves. Ses souvenirs l’ont ramené à la visite qu’il a effectuée à Loango, l’ancien port d’embarquement des esclaves situé dans la sous-préfecture de Hinda, dans le département du Kouilou. 

L’occasion lui a permis de souligner les étapes de la prise de conscience qui, un siècle et demi plus tard, a permis la condamnation du crime et de relever l’importance d’une histoire qui lie les Etats-Unis à l’Afrique, et qui, d’après lui,  a « façonné la nation que nous sommes aujourd’hui », ajoutant: « Des centaines de milliers d’Américains sont morts dans une guerre civile sanglante qui a mis fin à l’esclavage, et des millions d’Américains ont continué la lutte pour que tous les citoyens jouissent des droits civils. La lutte continue ».

Il a, en outre, mis l’accent sur le sens même de l’égalité sociale et de la valorisation de la dignité de tout être humain, en rappelant le rôle que jouent les Etats-Unis dans la lutte contre la traite des personnes. Dans ce sens, Todd P. Haskell a félicité le gouvernement congolais d’avoir adopté une législation cette année, rendant la traite des personnes punissable par la loi. Le gouvernement de son pays, a-t-il assuré, « reste prêt à soutenir le gouvernement congolais dans ses efforts et d’autres qui lui sont nécessaires, tels que les poursuites judiciaires expéditives et la condamnation des trafiquants d’être humains ».

Dans le domaine du progrès, l’ambassadeur a mentionné le 100e anniversaire du suffrage des femmes américaines. En effet, c’est en juin 1919 que le Sénat américain a adopté un amendement à la Constitution, accordant aux femmes le droit de vote qui, au fil des années, a donné des résultats tangibles.

« Nous restons déterminés à soutenir les efforts du gouvernement congolais et de la société civile pour promouvoir la démocratie et l’égalité pour tous les Congolais », a dit le diplomate.

Enfin, l’ambassadeur a souligné la réussite de la première personne à avoir marché sur la lune, dont cette année marque le cinquantième anniversaire. 

Dans le cadre du renforcement des liens d’amitié entre le Congo et les Etats-Unis, Todd P. Haskell a transmis les remerciements « sincères » de son pays au gouvernement congolais pour la coopération « sans faille » pendant les préparatifs d’une éventuelle évacuation des ressortissants américains vivant à Kinshasa, lors des élections de décembre dernier.

La célébration de la fête nationale des Etats-Unis s’est déroulée dans une ambiance conviviale et fraternelle, en présence de plusieurs autorités du pays, dont le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean-Claude Gakosso, représentant le gouvernement.

Pour faire face, avec confiance, à tous nouveaux défis dans son environnement de travail immédiat, le diplomate américain, comme dans chacun de ses discours, a fait usage de la langue nationale lingala, au plaisir de tous les Congolais présents à cette cérémonie.

Légendes et crédits photo : 

-Todd P. Haskell délivrant son message / Adiac
– Une vue des invités / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire