Etat-civil : la mairie de Bacongo initie une campagne de délivrance de la carte nationale d’identité dans les écoles

0

L’administrateur-maire du deuxième arrondissement de Brazzaville, Simone Loubienga, a lancé le 8 janvier, au lycée Pierre-Savorgnan-de Brazza, l’opération qui se poursuivra pendant un mois dans d’autres lycées et collèges de son entité administrative.

Destinée aux élèves de 16 ans et plus ainsi qu’aux personnels des écoles publiques et privées d’enseignement général et technique de Bacongo, la campagne vise, entre autres, à épargner les apprenants, surtout les candidats aux examens d’Etat, des différentes tracasseries administratives. Pour ce faire, la mairie de Bacongo a déplacé son centre d’identification civile dans les différents établissements retenus pendant une période d’un mois. En effet, les élèves doivent déposer des dossiers composés, entre autres, d’une photocopie de l’acte de naissance, un formulaire ainsi qu’une somme de 2 000 FCFA à la direction de leur école. La somme servira pour les photos et l’authentification des pièces par le centre d’identification.

Pour la journée inaugurale, environ cent quatre-vingts dossiers ont été déposés au lycée Pierre-Savorgnan-de Brazza. Élève en classe de terminale D, Elcy Koubatika a vivement salué cette initiative qu’il croit très bénéfique pour tous les apprenants. « Cette pièce est très importante pour nous. Lorsque nous rentrons en retard à la maison, les policiers nous interpellent très souvent et la première question qu’ils nous posent c’est de présenter la carte nationale d’identité », a-t-il reconnu.

Même son de cloche du côté du proviseur du lycée Pierre-Savorgnan-de Brazza A qui a rappelé qu’il était rare de voir un responsable d’arrondissement déplacer ses services au profit des élèves et des agents dans une école. « Cela permet aussi aux élèves qui ont déjà 16 ans et plus, n’ayant jamais obtenu la carte nationale d’identité, ainsi qu’aux agents qui ont perdu ou se sont vu les leurs expirées, de se faire établir une pièce dans un bref délai », a souligné Jean Médard Balounga.

Faciliter l’accès à la carte nationale d’identité

Ancienne élève au lycée Pierre-Savorgnan-de Brazza, Simone Loubienga justifie son initiative par le fait qu’à l’approche des examens, les candidats au baccalauréat sont souvent stressés par manque de carte nationale d’identité pour accéder dans les centres d’examen. « Nous avons pensé que la délivrance de la carte nationale d’identité, au centre d’identification basé au sein de notre arrondissement, allait poser quelques petits problèmes sur le plan logistique au niveau des élèves. C’est pourquoi, nous avons décidé de délocaliser ce centre dans les établissements scolaires pour leur faciliter la tâche et éviter des affluences à la mairie », a indiqué l’administrateur-maire de Bacongo, assurant que les demandeurs auront leur pièce en moins d’une semaine.

Consciente de l’avenir des jeunes de son arrondissement, elle a rappelé que cette campagne avait également pour but de faciliter l’accès à la carte nationale d’identité. Un document qui doit, d’après elle, être quelque chose que tout le monde devrait avoir. Invitant les élèves au travail, Simone Loubienga espère que les candidats au baccalauréat au lycée Pierre-Savorgnan-de Brazza donneront le meilleur d’eux-mêmes pour obtenir des résultats excellents cette année. 

Le centre d’identification des cartes expirées fonctionne

La délivrance des pièces d’état-civil reste un véritable casse-tête dans la plupart des administrations publiques congolaises. En effet, il faut parfois verser des pots-de-vin pour acquérir un document dans les meilleurs délais. Interrogée par la presse, l’administrateur-maire de Bacongo a indiqué que chez elle, les délais sont souvent respectés. Selon elle, les quelques rares retards parfois observés sont dus au fait que les usagers viennent souvent au compte-goutte alors que pour envoyer la clé USB au centre d’identification du commissariat central, il faut quand même assez de demandeurs.

« Je demande donc aux habitants de Bacongo de venir nombreux se faire enrôler afin de recevoir leurs cartes nationales d’identité dans délais courts. Pour les personnes qui ont des cartes nationales d’identité de 2008, 2009, nous avons à Bacongo un centre qui s’occupe spécialement du renouvellement de leurs pièces », a informé Simone Loubienga.

Légendes et crédits photo : 

– Un agent et un élève se faisant établir une carte
– Simone Loubienga saluant les élèves /Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire