ESU : Steve Mbikayi menace de fermer des établissements non viables

0

Les premiers visés sont ceux des provinces de Lualaba et du Haut-Katanga où le ministre vient de  faire une visite d’inspection.

ESU : Steve Mbikayi menace de fermer des établissements non viablesÀ l’issue d’une visite d’inspection dans le Lualaba et le Haut-Katanga, Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Steve Mbikayi, a affirmé avoir constaté que certains établissements de son secteur et des universités ne répondent pas aux normes. À l’en croire, certains manquent d’infrastructures alors que d’autres n’ont pas de personnel qualifié pour organiser certaines filières en leur sein. Ce qui l’amène à faire la promesse de fermer ces établissements qui ne répondent pas aux normes.

Le ministre promet donc de frapper en fermant ces institutions non viables, notamment en retirant l’agrément à celles qui sont agréées mais qui ne répondent pas aux normes. «Je veux étudier au cas par cas et tout ce qui est non viable sera fermé. Ou alors, comme il y a beaucoup d’options sans infrastructures, on serait contraint de réduire le nombre », a prévenu Stève Mbikayi dans une intervention sur radiookapi.

Il déplore également l’organisation de la filière médecine dans certaines institutions qui n’ont ni infrastructures adéquates ni le personnel qualifié. De l’avis du ministre, un travail est en train d’être fait avec l’Ordre des médecins en vue de gérer l’organisation de cette filière dans les institutions de l’ESU sur toute l’étendue du pays.

Des solutions aux différents problèmes qui se posent

Dans son constat, le ministre a relevé une volonté des comités de gestion en place de faire mieux pour redresser les établissements. Ici, il promet de travailler avec les responsables de ces institutions pour voir comment construire des auditoires. Mais Stève Mbikayi conditionne cette intervention par le contrôle de la gestion des frais académiques des années antérieures. « Je vais initier un contrôle de l’usage des frais académiques des années antérieurs et donner des orientations pour la construction des auditoires. À Kinshasa, on est déjà très avancé dans ce sens. Nous allons voir avec les comités de gestion en place comment procéder à la construction des auditoires et essayer de les encourager », a souligné le ministre.

Pour la caducité des manuels contenus dans des bibliothèques, Stève Mbikayi a promis d’associer le partenaire qui établit les cartes d’étudiants en vue d’acquérir des serveurs pour des bibliothèques électroniques, pouvant permettre l’accès à plus ou moins 30 millions de livres, tablant ainsi sur la quantité et la qualité des ouvrages.

En ce qui concerne la relève académique et la carence en enseignants, le ministre de l’ESU promet de négocier avec les partenaires pour soutenir la réalisation des travaux et thèses. Mais il a promis aussi d’instaurer le système LMD et de travailler en vue de faciliter l’homologation des diplômes congolais à l’étranger. Steve Mbikayi pense également organiser un service de transport où les étudiants seront appelés à payer un prix qu’il a qualifié de « raisonnable ». Pour frapper, le ministre  a dit attendre la fin de la session parce qu’il tient compte des étudiants. À l’en croire, des dispositions seront prises en vue de placer les étudiants issus des établissements qui seront fermés dans des institutions viables.

Légendes et crédits photo : 

Photo: le ministre Stève Mbikayi

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire