Espagne: José Mourinho visé par une plainte du parquet pour fraude fiscale

0

L’entraîneur portugais José Mourinho, l’actuel technicien de Manchester United passé par le Real Madrid (2010-2013), est visé par une plainte du parquet pour une fraude fiscale présumée de 3,3 millions d’euros.

«La section des délits économiques du parquet provincial de Madrid a présenté une plainte devant un juge d’instruction (…) contre l’ancien entraîneur de football du Real Madrid José Mario Mourinho dos Santos pour deux délits contre le Trésor public», a annoncé mardi la justice espagnole dans un communiqué. Le coach portugais de 54 ans a entraîné l’équipe Merengue de 2010 à 2013 avant de rejoindre Chelsea. Il occupe depuis 2016 le banc de Manchester United.

Une fraude à 3,3 millions d’euros

Selon le parquet, la fraude s’élèverait au total à 3,3 millions d’euros : 1,6 million d’euros en 2011 et 1,7 million d’euros en 2012, deux exercices durant lesquels Mourinho était l’entraîneur du Real. Cette plainte intervient alors que la justice espagnole semble s’être lancée dans des procédures tous azimuts pour lutter contre l’évasion fiscale dans le monde du football.

Une plainte similaire du parquet a ainsi visé la semaine dernière Cristiano Ronaldo, client comme Mourinho du puissant agent Jorge Mendes. L’attaquant portugais du Real vient d’être convoqué par la justice espagnole le 31 juillet, a-t-on appris ce mardi.

Déjà des révélations en décembre

Mourinho avait fait l’objet de révélations en décembre dernier dans le scandale des «Football Leaks», une vaste enquête consacrée à la fraude dans le football. Le consortium de médias à l’origine de ces révélations avait accusé Mourinho d’avoir «dissimulé 12 millions d’euros au fisc, logés sur un compte suisse détenu par une société écran immatriculée aux Iles Vierges Britanniques». Il aurait fait l’objet d’une inspection fiscale en Espagne et aurait subi un redressement de 4,4 millions d’euros, pénalités comprises, toujours selon le consortium.

Gestifute, la société de Jorge Mendes, avait à l’époque démenti toute fraude de la part de Mourinho et assuré que le technicien portugais, comme Ronaldo, respectait «pleinement (ses) obligations vis-à-vis des autorités espagnoles et britanniques».

Source : Media Congo

Laisser un commentaire