Epidémie d’Ebola à Bikoro : quarante-deux cas notifiés

0

Depuis la survenue de la maladie dans la province de l’Equateur, déclarée le 8 mai par le ministre de la Santé publique, les experts se déploient sur  le terrain pour coordonner la lutte afin de réduire le nombre des cas.

La cellule de communication du ministère de la Santé publique a notifié, le 13 mai dans la soirée, quarante-deux cas de fièvre hémorragique signalés dans la région, depuis la déclaration officielle de l’épidémie d’Ebola. Deux de ces cas ont confirmé la maladie d’Ebola, vingt-et-un sont  probables et dix-neuf suspects.

Toutefois, dans le souci de faciliter la compréhension de tout le monde, le ministère de la Santé et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont harmonisé la classification des données. La nouveauté, par rapport aux rapports précédents, est l’insertion de la catégorie des cas probables dans lesquels ont été répertoriés tous les décès survenus avant le prélèvement des échantillons.  Ainsi, cette catégorie comprend les dix-sept décès historiques mentionnés dans la déclaration de l’épidémie le 8 mai.

Les interventions de lutte contre la maladie à virus Ebola sont coordonnées sur le terrain  dans la zone de santé de Bikoro.  Avec l’installation des laboratoires mobiles, des prélèvements sont faits et analysés sur place.

Sous le leadership du gouvernement, les différents acteurs dont l’Unicef  et l’OMS sont visibles sur le terrain pour sensibiliser la communauté à l’adoption des comportements à moindre risque face à l’épidémie ; sensibiliser le personnel soignant, du reste exposé à la contamination, à respecter les consignes dans la prise en charge médicale des malades…

Des matériels sanitaires pour renforcer les soins de santé de base dans les centres de santé locaux ainsi que des kits de protection individuelle destinés aux professionnels de santé en première ligne au front ont été expédiés.

Légendes et crédits photo : 

La prise en charge médicale d’Ebola exige beaucoup de précautions au personnel soignant

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire