Environnement : l’ONG « Le livre du Congo blanc » vole au secours de la population de Mfilou

0

 A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement et dans l’optique de la préservation du septième arrondissement de Brazzaville, l’association a lancé,  le 5 juin, en présence de l’administrateur maire, Jean-Marie Ndinga Odemba, le début des travaux du projet « Un sac de ciment pour sauver Mfilou et sa population ».

Trois sites ont été visités à l’occasion du lancement du projet, notamment celui de PK vers la gare du chemin de fer, de Ngambio vers la base aérienne, et enfin celui de Mouhoumi, tous aujourd’hui dépravés à cause des intempéries.  Le but de ce projet, a expliqué le coordonnateur du Livre du Congo blanc, Garcel Dubblon, est de lutter contre les catastrophes naturelles dans le septième arrondissement, au regard d’énormes dégâts occasionnés par les pluies.

« C’est dans cette optique que nous nous sommes retrouvés ici. Il s’agit d’accompagner la population contre les phénomènes naturels, d’obtenir auprès des citoyens de bonne volonté qui pensent qu’il faut accompagner cet arrondissement de l’aide afin de réaliser ce projet », a-t-il ajouté.

 Pour ce faire, l’ONG compte davantage sur l’appui de la population. « L’implication des citoyens est demandée. Notre force réside dans la participation populaire. Que tout le monde agisse, que les gens nous accompagnent pour réussir. Nous demandons à la population de Mfilou elle-même d’agir. Elle doit être en première ligne pour protéger le quartier et l’arrondissement », a-t-il poursuivi.

A travers cette action, l’association entend également accompagner les efforts de la mairie. S’adressant au maire Jean-Marie Ndinga Odemba, le coordonnateur a rappelé qu’à travers son expertise, Le livre du Congo blanc mettra à la disposition de la mairie des matériaux et l’expertise nécessaires, notamment le ciment et autres éléments, afin de réaliser ce projet.

Sur le terrain, Il s’agira de déplacer certaines canalisations qui empêchent la circulation des eaux; niveler le sol et mettre des couches de bitume ou des pavés pour que les routes redeviennent praticables. Prenant la parole à son tour, Jean-Marie Ndinga Odemba a loué l’initiative de l’ONG en indiquant qu’elle est la bienvenue.

 

 

Légendes et crédits photo : 

Garcel Dubblon assisté de Jean-Marie Ndinga Odemba lançant le projet

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire