Environnement: l’humanité célèbre la journée internationale de la terre

0

Pour rappeler à l’opinion internationale l’interdépendance qui existe entre l’être humain, les autres espèces vivantes et la planète sur laquelle nous vivons, l’assemblée générale des Nations unies a choisi la date du 22 avril de chaque année comme « Journée internationale de la Terre nourricière ». Dans l’idée de cette commémoration pour l’année 2017, le thème choisi est : « L’environnement et l’éducation aux changements climatiques ».  

« La Journée internationale de la Terre nourricière est l’un des événements environnementaux le plus connu à travers le monde. Car, l’expression terre nourricière est communément utilisée pour encourager les échanges portant sur les enjeux de notre planète », a précisé l’assemblée générale des Nations unies. 

En effet, selon les organisateurs, cette Journée, qui a été décrétée en 2009, est également une occasion propice de sensibiliser le public aux grands défis auxquels est confrontée notre planète, ainsi que l’ensemble des vies humaines. Elle est célébrée depuis 1970 aux États-Unis et organisée par le réseau Earth Day, dont la mission est d’élargir et de diversifier le mouvement mondial en faveur de l’environnement et d’en faire un moyen le plus efficace pour bâtir un environnement sain et durable. Ceci, afin de faire face aux changements climatiques et protéger  la planète au profit des générations futures.

Parlant de l’importance du thème choisi, pour cette année et qui porte sur l’éducation, l’un des organisateurs a signifié que l’éducation est un élément essentiel du progrès. Il nous permettra de construire une citoyenneté mondiale qui maîtrise les questions liées aux changements climatiques et qui est consciente des risques sans précédent pour notre planète. «  Nous devrons prendre des mesures urgentes pour lutter contre les effets des changements climatiques. Ces journées sont considérées comme des moments de sensibilisation. Il est temps que nous  puissions porter l’action et contribuer à la lutte contre les changements climatiques, défendre et protéger l’environnement », ajoute l’assemblée générale, tout en insistant sur le fait que l’éducation aux changements climatiques et à l’environnement permet de développer une conscience citoyenne qui demandera aux gouvernants de mettre en œuvre des politiques efficaces en faveur du climat.

 

 

 

 

 

 

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire