Environnement : la jeunesse africaine parlera du climat au Burkina Faso

0

Du 22 au 24 novembre se tiendra, à Ouagadougou, l’édition 2018 de la conférence africaine des jeunes sur le climat et les ODD « Acoy 2018 ». Elle réunira cinq cents jeunes provenant de tous les pays africains et de la diaspora sur le thème « Mise en œuvre des contributions déterminées nationales (CDN) des pays africains, Accord de Paris et Dialogue Talanoa : quelle contribution de la jeunesse africaine ? ».

 

 

 

 

Après une première édition tenue en Ouganda, du 28 septembre au 1er  octobre 2017, le Burkina Faso accueillera la deuxième édition, la première du genre dans un pays francophone et dans un pays de l’Afrique de l’ouest. L’Acoy 2018 servira de rencontre préparatoire de la jeunesse du continent sur les enjeux actuels et futurs des changements climatiques, le Dialogue Talanoa, les enjeux et défis de la mise en œuvre de l’Accord de Paris afin d’amorcer une participation active à la COY 14 et la COP 24 qui auront lieux en décembre ptochain, en Pologne. De l’Acoy 2018, les résultats suivants sont escomptés :

  • Unir et réunir cinq cents jeunes venant de toute l’Afrique ;
  • Renforcer les capacités des jeunes africains à travers des formations, des conférences et des panels ;
  • Les jeunes délégués formés efficacement et leurs participations actives aux COY 18 et à la COP 24 en Pologne sont assurées ;
  • Tenir des dialogues « Talanoa » sur la mise en œuvre des CDN et la finance climat ;
  • Le partage des connaissances et des expériences des jeunes africains sur les meilleures pratiques en termes de solutions innovantes et durables dans l’adaptation et l’atténuation des effets des changements climatiques sur le continent et au-delà facilité ;
  • La collaboration des associations et réseaux de jeunesse engagés pour l’environnement et le climat renforcée dans l’optique d’une synergie d’action pour un meilleur impact dans nos communautés ;
  • La position de la jeunesse et les actions qu’elle doit mettre en œuvre dans le cadre du suivi des engagements pris par les pays africains déterminées ;
  • Les actions climatiques et résilientes pouvant contribuer à l’atteinte des ODD déterminées et favorisées ;
  • Les actions des jeunes africains dans le domaine rendues visibles.

Comprendre le Dialogue de Talanoa

Le Dialogue de Talanoa est l’un des principaux résultats de la 23e  Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 23). « Talanoa » est un terme fidjien désignant une conversation au cours de laquelle les parties concernées échangent des idées et règlent des problèmes. La somme des objectifs actuels en matière de climat fixés dans le cadre de l’Accord de Paris n’étant pas encore suffisante pour contenir l’élévation de la température moyenne de la planète en dessous de 2 degré C, il a été convenu à Paris que la communauté internationale devrait faire progressivement preuve d’une plus grande ambition. Le Dialogue de Talanoa est une mise à l’essai de ce « mécanisme d’ambition ». Rappelons que les gouvernements du monde entier ont conclu l’Accord de Paris, en 2015, à  la 21e  Conférence des parties (COP 21).

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire